Direct emploi : offres d'emploi, formation, alternance et stage
Suivez-nous : Icone-rss Icone-viadeo Icone-linkedin Icone-facebook Icone-google Icone-twitter
Accueil > Actualité > L'actualité de l'alternance > Contrat d’apprentissage : un futur prometteur ?

Contrat d’apprentissage : un futur prometteur ?

Date de publication : 02/06/2020
Le contrat d’apprentissage est en pleine essor ces dernières années. C’est un rapport gagnant/gagnant entre l’apprenti et l’entreprise. Le modèle de l’alternance séduit et il y a de bonnes raisons. Entre 2018 et 2019, le nombre d’alternants en France est passé de 437 000 à 485 800 avec, à l’époque, l’objectif à atteindre de 500 000 étudiants en contrat d’apprentissage.

Mais l’avenir du contrat d’apprentissage est maintenant, dans le contexte actuel, délicat à prévoir pour la suite de l’année 2020 et la rentrée en septembre. Les étudiants sont dubitatifs et se posent la question si, dans les temps à venir, les entreprises pourront être en capacité d’ouvrir leurs portes à des alternants ?

Nous vous proposons deux différents cas de figure : un avenir maussade pour les aspirants alternants et, inversement, un avenir plus positif.

Les contrats d'apprentissage

L’avenir mitigé des contrats d’apprentissage

Le coronavirus a eu un impact majeur sur la santé des entreprises, ce qui a compliqué le parcours professionnels des alternants. En effet, les entreprises sont moins enclines, actuellement de les recruter et elles sont parfois dans l’obligation d’envisager des licenciements.

On parle beaucoup de récession entraînant une baisse de la demande et des entreprises qui ne vont alors pas avoir besoin d’autant de main d’œuvre que dans le passé. Dans ce contexte d’incertitude par rapport à l’évolution du virus, elles doivent se maintenir voir se relancer en limitant leurs coûts.

Les entreprises se projettent moins dans des objectifs à long termes qu’à l’accoutumée, c’est pourquoi, elles privilégient le recrutement de personnes directement opérationnelles afin de ne pas perdre de temps et de répondre à des objectifs, maintenant, à court terme.

L’Etat craint que le délaissement de cette voie d’apprentissage entraine une détérioration de l’image de l’alternance alors qu’elle est si bénéfique pour les élèves décrocheurs et les étudiants voulant acquérir des connaissances et des compétences. Cependant, rien ne prouve qu’une économie en crise puisse avoir de fortes conséquences sur les contrats d’apprentissage.

Potentiel relance des activités pour les alternants

Il est possible d’estomper cette vision négative du futur et envisager les choses différemment. Si l’on s’appuie sur les dernières crises financières du passé et plus particulièrement sur le krach de 2008, les CFA (Centre de Formations d’Apprentis) n’avaient pas été autant touchés que ça par la crise et au contraire le nombre d’apprentis recrutés avait augmenté.

Face aux licenciements inéluctables, les entreprises ne recrutaient plus autant de CDI jugés trop risqués mais se tournaient vers des contrats d’apprentissage plus bénéfiques pour l’entreprise. En effet, un apprenti est une main d’œuvre de qualité avec du potentiel pour demain pour un coût relativement peu élevé, un contrat souple, annuel en fonction de la durée de formation.

Enfin, le futur des contrats d’apprentissage ne dépend pas uniquement du COVID-19, différents acteurs ont un rôle majeur à jouer. Pour que la dynamique s’installe, les grandes entreprises et les entreprises de taille intermédiaire doivent donner le ton. Il est primordial qu’elles montrent l’exemple. Elles ont beaucoup à y gagner en montrant qu’elles sont présentes pour les jeunes et en faisant ainsi la promotion de leur marque employeur. Ainsi, elles pourront attirer les meilleurs profils qui répondront au mieux aux attentes de l’entreprise.

L’Etat a aussi un rôle à jouer en mettant en place des mesures qui aideront les entreprises à recruter des alternants et à payer leur formation. Pour finir, tout ceci est possible grâce à la dynamique des étudiants à rechercher leur contrat en alternance avec un accompagnement soutenu des centres de formation.

 

Ainsi, étudiants à la recherche d’un contrat en alternance, contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation, nous vous donnons rendez-vous sur nos sites internet Direct étudiant ou Direct Alternance où vous trouverez de nombreuses opportunités dans ce domaine.
 

D'autres articles qui pourraient vous plaire

L’alternance en école de commerce
16/06/2020
Depuis de nombreuses années, les écoles de commerce offrent aux étudiants la possibilité de faire une alternance. Ce concept attire de plus en plus d’étudiants car il détient des avantages que seule une alternance peu offrir à des étudiants. Nombreux sont ceux qui cherchent à faire une année de césure parce que cela leur permet d’engranger des connaissances et des compétences mais aussi de découvrir le monde professionnel. Toutefois le contrat de professionnalisation intéresse de plus en plus les étudiants d’école de commerce et nous allons vous montrer pourquoi cette voie académique n’est pas à négliger.

...




Covid 19 : Que faire lorsqu’on est en stage ou en alternance ?
22/04/2020
Depuis l’annonce du 16 mars, tous les établissements scolaires et d’enseignement supérieur sont fermés. Une mesure qui pose beaucoup de questions notamment pour les stagiaires, alternants et apprentis. Que vous soyez au lycée, à l’université ou en école privée des mesures sont prises si vous deviez ou si vous êtes actuellement en formation en milieu professionnel. Le ministère de l’Éducation nationale a dévoilé des dispositions pour assurer la continuité pédagogique des formations. Nous vous proposons de tenter de vous éclairer sur cette situation totalement inédite et qui vient bousculer bien des stages et l’organisation de ceux qui ont prévu d’intégrer prochainement leur entreprise.

...