Direct emploi : offres d'emploi, formation, alternance et stage
Suivez-nous : Icone-rss Icone-viadeo Icone-linkedin Icone-facebook Icone-google Icone-twitter
Accueil > Actualité > L'actualité de l'emploi > Se mettre à son compte dans le BTP : Les questions à se poser

Se mettre à son compte dans le BTP : Les questions à se poser

Date de publication : 28/01/2014
Le moment est arrivé, après plusieurs années de travail en tant que salarié vous optez pour changer radicalement vos modes de fonctionnement et souhaitez devenir votre propre patron. Plus facile à dire qu’à faire et la motivation ne sera pas la seule clé de réussite à votre objectif. Vous devez être conscient que monter son entreprise est un pari, certes avantageux, mais qui peut s’avérer périlleux. Carrière BTP vous donne des conseils et met en lumière les questions à se poser avant de débuter votre projet et vous assurer un lancement réussi.

Le secteur du bâtiment et des travaux publics est un secteur qui permet bien souvent de pouvoir se mettre un jour à son compte si les formations et l’expérience sont validées. L’idée d’ouvrir votre propre entreprise de bâtiment constitue l’aboutissement de votre carrière professionnelle. Vous souhaitez être indépendant pour vous réaliser et gagner davantage d’argent et de sérénité, Carrière BTP vous aiguille grâce aux 6 étapes suivantes :

ETAPE 1 : Compétences nécessaires ou formations appropriées


En tant que salarié dans une entreprise, vous avez obtenu des compétences particulières grâce à votre formation et votre expérience tout au long de votre vie professionnelle. Avant de vous lancer dans la création d’entreprise, assurez-vous de posséder des acquis pour monter et gérer votre affaire. Vos compétences dans votre travail ne sont pas toujours suffisantes pour prendre en charge une société. Vous devez maitriser certaines notions comme la comptabilité, la gestion de stocks, l’informatique, l’aspect commercial et stratégique et des petites connaissances en communication et marketing. Le métier de patron, que ce soit dans une entreprise de Maçonnerie, de Charpente, de Bétonnage ou des travaux en général, requiert d’avoir des notions dans tous les domaines afin de pouvoir être indépendant. Si ces compétences vous manquent, cela n’est pas une raison pour abandonner votre rêve. Vous pouvez vous former dans des organismes gratuits ou consulter des réseaux d’aides comme le CCI et ainsi mettre toutes les chances de votre côté.

mettre-compte-secteur-btp

"Vous devez être conscient du marché qui vous entoure."

ETAPE 2 : Le soutien de la famille


Monter une entreprise demande de faire des concessions et participe à un changement de vie total. Assurez-vous de l’attitude positive de votre famille quant à cette idée. Votre conjointe approuve-t-elle votre projet ? Le statut de salarié est un statut plutôt confortable qui apporte stabilité dans votre vie de famille et ainsi devenir son propre patron implique de changer ses horaires, changer sa façon de travailler voir même de déménager. Vous devez être certain d’avoir la motivation et les conditions physiques et morales nécessaires pour rajouter à votre charge de travail, tous les petits à côté du métier de patron. En début de lancement, le revenu n’est que rarement fixe, pensez alors à déterminer avec votre compagne si son salaire suffira à satisfaire les besoins de votre famille en attendant que votre affaire démarre. Pensez à d’éventuelles charges financières en cours, comme par exemple, le remboursement d’un prêt, qui s’avérait difficile à rembourser sans un salaire régulier.

ETAPE 3 : Quel est votre apport personnel, votre valeur ajoutée ?


Avant de vous lancer, vous avez forcément réfléchi en amont à l’idée et aux services que vous proposerez dans votre entreprise de bâtiment et travaux publics. Créer une société pour acquérir une liberté ou pour échapper à son patron n’est pas forcément la meilleure des solutions. La création d’une entreprise doit découler d’une idée réaliste qui s’associe à la demande du marché. Vous ne pouvez pas proposer des services qui ne seront pas consommés ou appréciés, vous devez vous positionner dans un domaine d’activité qui a de l’avenir et qui pourra par la suite émerger. Le maître mot : L’anticipation. En effet, mettre en place une structure, demande d’être quelque peu visionnaire et d’anticiper les besoins futurs des consommateurs. Carrière BTP vous conseille d’inscrire dans un dossier, les détails de vos services, votre idée nouvelle et votre valeur ajoutée. Listez ce qui vous différencie des autres, et la raison pour laquelle votre idée sera novatrice ou attendue par le consommateur. Vous devez décrire le fonctionnement de votre entité et analyser minutieusement toutes les petites choses qui seront essentielles à la création réussie de votre entreprise.

ETAPE 4 : Etudier le marché et votre future concurrence


Après avoir noté les détails concernant votre future affaire, vous devez analyser vos concurrents et votre marché potentiel. Avant de commencer toutes les procédures, vous devez être conscient du marché qui vous entoure. Pour cela, vous pouvez réaliser une étude comparative de vos concurrents directs et indirects, il est possible de se tourner vers des instituts de sondages afin d’obtenir des données chiffrées comme l'Insee. Par exemple, vous êtes maçon et souhaitez développer une société de maçonnerie, il vous faut étudier les autres entreprises dans un rayon que vous définirez en amont. En ce qui concerne la concurrence indirecte, n’oubliez pas qu’elle représente toutes les entreprises qui n'ont pas la même offre que la vôtre mais qui répondent néanmoins aux mêmes besoins.
L’idée de se positionner sur un créneau qui n'est pas déjà pris, n’est pas spécialement une idée efficace. Il est préférable de se positionner dans un marché déjà existant avec une concurrence plus ou moins forte mais cependant être sûr que les services proposés seront demandés et achetés. Créer un nouveau segment de marché est une attitude ambitieuse mais dangereuse.
A noter : En ce moment, le secteur du BTP connait un bouleversement dans ses pratiques dû à l’augmentation des lois concernant l’environnement et le développement durable. Le BTP durable ou l’éco-bâtiment, est un créneau très porteur qui se développe rapidement et où la concurrence n’est pas encore féroce…

 

ETAPE 5 : Le business plan ou plan d’affaire


Le business plan est un document de synthèse qui est à préparer avant de monter son affaire. C’est un document structuré qui sera présenté comme votre plan d’action et votre carte de visite. Vous pouvez commencer par rédiger un sommaire puis vous attaquer à la description détaillée mais synthétique du service ou produit que vous proposerez. Ensuite il est conseillé d’y inscrire votre étude de marché et étude de la concurrence ainsi que l’implantation de votre entreprise. Enfin, rédigez une note sur le personnel, le plan financier, les objectifs à long termes et le résumé de qui vous êtes en tant qu’entreprise.
En ce qui concerne les salariés, vous devez être conscient que désormais vous serez la personne en charge du recrutement et permettrait à des demandeurs d’emploi de se retrouver un travail. Vous allez devoir recruter du personnel et cet exercice n’est pas simple. Pour vous aider, vous pouvez par exemple rechercher sur les sites d'offre d'emploi BTP des candidatures spécialisées dans votre domaine d’activité. Par la suite, posez-vous la question à savoir : Comment vais-je former mon équipe de direction ?

ETAPE 6 : Sécuriser votre création


Votre idée est conçue, votre entreprise est en cours de construction, mais n’avez-vous pas oublié quelque chose ? En effet, il est conseillé, voir même, fortement recommandé de sécuriser vos informations et vos idées d’actions afin que personne ne puisse copier votre enseigne ou réutiliser votre logo ou slogan. Pour cela, vous devez vous constituer la preuve que vous êtes bien à l’origine de ce projet. Vous pourrez utiliser pour cela l’intermédiaire des enveloppes Soleau de l’INPI, un contrat d’huissier ou un acte notarié.

Carrière BTP a mis à votre disposition toutes les clés pour réussir votre création d’entreprise, il ne manque plus qu’à vous lancer, et croire dans votre projet mais surtout dans vos capacités à réaliser vos rêves.

Cet article vous a plu ? Retrouvez nous sur les réseaux sociaux :

Facebook

Google +