Direct emploi : offres d'emploi, formation, alternance et stage
Suivez-nous : Icone-rss Icone-viadeo Icone-linkedin Icone-facebook Icone-google Icone-twitter
Accueil > Actualité > L'actualité de l'emploi > Les 7 traits de personnalité préférés des recruteurs

Les 7 traits de personnalité préférés des recruteurs

Date de publication : 13/04/2016
Vos traits de personnalités sont déterminants lors de l’entrevue avec un recruteur. Direct Emploi a sélectionné pour vous les meilleurs d’entre eux.

Mise à jour août 2019 - N'hesitez pas à consulter notre nouvel article :

> Ce qui plaît aux recruteurs lors d'un entretien d'embauche

 

Pour taper dans l’œil de votre recruteur, vous devez mentionner, aussi bien dans votre CV que lors de votre entretien d’embauche, vos qualités personnelles et comportementales. Dans cet article, il s’agira de vous donner toutes les cartes en main pour faire de vous le candidat idéal.

Les 7 traits de caractère favoris des recruteurs

Ce que le recruteur attend de vous


La question des traits de personnalité est essentielle lors de votre entretien d’embauche avec un recruteur. Le candidat doit absolument mentionner ces derniers en plus des compétences professionnelles. En effet, d’après une étude dévoilée par le réseau social et professionnel LinkedIn et datant de Décembre 2015 et de Janvier 2016, seulement 19 % des recruteurs considèrent les stages, soit les expériences professionnelles, comme étant un critère essentiel à l’embauche d’un jeune diplômé. Nous verrons donc dans cet article, les critères jugés importants pour satisfaire le recruteur.

1. Faire preuve d’authenticité


Il semblerait que la clé du succès réside dans le fait de rester soi-même, de faire preuve d’authenticité. Mais attention, rester soi-même ne sous-entend pas de faire la bise à son recruteur ni de se décrotter le nez en le regardant dans les yeux ! Il s’agit plutôt d’être honnête et de ne pas tricher, c’est-à-dire de ne pas inventer des compétences ou des attitudes que l’on n’a pas. N’oubliez pas que le recruteur est à même de vérifier les informations inscrites dans votre CV.

2. Etre poli et agréable

Même si vous avez loupé votre bus le matin même et donc couru toute la matinée, vous devez faire preuve d’amabilité une fois face à votre recruteur. Rien de plus simple ici, il vous suffit de sourire, d’établir des formules de politesse et de rire discrètement dans le cas où le recruteur tenterait de faire des blagues (qu’elles soient drôles ou non !).

3. Etre motivé comme jamais

Pour plaire à votre recruteur et lui prouver votre envie de travailler au sein de son entreprise, il est capital de lui transmettre votre motivation. En effet, si vous êtes enthousiaste et conquérant, votre chance de vous faire remarquer sera optimisée.

 

4. Etre attentif aux requêtes

Au cours de l’entretien d’embauche, vous devez vous montrer consciencieux, c’est-à-dire être attentif à ce qu’on vous demande. Lors de l’énonciation de vos futures missions, vous devrez vous concentrer pour bien comprendre ce qu’on exige de votre personne. Vous ne devez surtout pas hésiter, si jamais vous ne comprenez pas la question que l’on vous pose, à demander à l’énonciateur de vous la répéter.

5. Se présenter comme autonome et organisé

Pour s’épanouir au travail au sein d’une entreprise, il faut savoir être autonome et organisé. En effet, une personne autonome et organisée aura plus de chances d’accomplir avec succès les tâches demandées et donc d’être plus valorisée. Etre autonome et organisé renvoi à la faculté de réaliser soi-même une fonction confiée et de gérer son temps de travail : la personne doit réaliser de la meilleure manière possible ce qu’on lui a demandé dans un temps donné.

6. Avoir une aisance relationnelle

Dans le cas où votre patron exigerait de vous un ou des travaux en équipe, il nous semble primordial de posséder préalablement de bonnes qualités relationnelles, à savoir un bon sens du travail en équipe. Il s’agira également de créer des liens avec vos collègues. Aussi, pendant l’entretien, n’hésitez pas à vous exprimer, n’attendez pas que ce soit toujours le recruteur qui lance les sujets de conversation.

7. Ne pas négliger les émotions

Le candidat robot n’existe pas, il n’exécute pas des tâches toute la journée sans ressentir au cours de cette dernière des émotions, qu’elles soient positives ou négatives. C’est ce que nous apporte l’interview de Fréderic DEMARQUET, fondateur du SI Institut. Le prétendant ne doit donc pas rougir de mentionner chez lui une montée de stresse rapide ou d’éventuelles crises de panique. Au contraire, se présenter comme l’élu, le prétendant parfait, pourrait apparaître douteux aux yeux du recruteur.

8. Le modèle psychologique du « Big Five »

Si l’on suit le modèle psychologique du « Big Five » (qui désigne les 5 traits principaux de la personnalité), on remarque que certains de ces traits doivent apparaitre dans votre CV et lors de votre entretien d’embauche. Ainsi, on retrouve la conscienciosité : un caractère consciencieux est défini comme intelligent et fiable. On retrouve également l’agréabilité, qui renvoi à l’amabilité : un caractère agréable est un caractère amical, serviable et généreux, qui préconise l’harmonie sociale. L’extraversion elle, fait écho avec l’aisance relationnelle : elle est marquée par les interactions avec les autres et par une énergie positive. Enfin, on retrouvera le névrosisme, qui renvoi au trait émotionnel : il se traduit par une instabilité émotionnelle dans laquelle l’individu peut aussi bien délivrer des émotions positives que négatives comme l’anxiété ou le stress.

En conclusion, lors de votre entrevue avec votre recruteur, il vous faudra mettre en avant aussi bien des qualités « classiques » comme l’amabilité et la motivation dont tout le monde peut faire preuve, mais également des qualités plus personnelles comme le sens du contact et l’autonomie. Mais il semble important ici de souligner qu’un entretien d’embauche dépend certes du candidat mais également du recruteur ! D’ailleurs selon vous, quelles sont les caractéristiques qui feraient un bon recruteur ?
 

D'autres articles qui pourraient vous plaire

Vaut-il mieux travailler dans une grande ou une petite entreprise ?
09/12/2019
TPE, PME, grandes entreprises, sociétés internationales, quel type d’entreprise et d’employeur choisir pour votre futur poste ? Ils existent en France 2,5 millions de PME et 2 500 grandes entreprises et les PME représentent 16 millions d’emplois. S’il y a encore quelques années, travailler dans une TPE apparaissait comme un choix risqué et hasardeux, aujourd’hui avec les évolutions technologiques et les nouveaux types d’entreprises, il semble que tous les choix sont possibles et que l’essentiel réside dans la fonction que l’on occupe et l’intérêt que vous apporte les missions proposées. Nous allons tenter de vous éclairer en vous présentant toutes les avantages et inconvénients de travailler dans une TPE/PME OU dans une grande entreprise.

...



Faire un stage à l'étranger
03/12/2019
Faire son stage à l’étranger fait partie des étapes incontournables du cursus de formation et souvent le moment le plus intense dans la vie étudiante. Obligatoire dans certaines grandes écoles, il permet de découvrir un nouveau pays, sa culture, ses monuments, ses musées, de nouveaux amis et aussi vivre parfois une première expérience loin du confort de la vie chez les parents.  Entre l’objectif fixé « trouver son stage à l’étranger » et la réalité, il y a beaucoup de démarches à effectuer ! Nous vous proposons quelques conseils ainsi que des témoignages et réflexions de ceux qui vous ont précédés dans cette recherche.

...