Direct emploi : offres d'emploi, formation, alternance et stage
Suivez-nous : Icone-rss Icone-viadeo Icone-linkedin Icone-facebook Icone-google Icone-twitter
Accueil > Actualité > L'actualité de l'emploi > La mission locale : une solution pour l’emploi des jeunes

La mission locale : une solution pour l’emploi des jeunes

Date de publication : 29/05/2017
La France compte 445 missions locales qui aident plus d’1,5 millions de jeunes. Direct Emploi vous renseigne sur ce service.

Une aide pour les jeunes sortis du système scolaire

La mission locale est un service public mis en place pour aider les jeunes âgés de 16 à 25 ans, sortis du système scolaire. Son objectif est d’accélérer leur insertion professionnelle et sociale en les guidant dans la recherche d’un emploi ou d’une formation adaptés. Pour cela, chaque personne inscrite à la mission locale a un conseiller attitré.
Aucun niveau de formation n’est requis pour s’inscrire dans une mission locale. Ces services sont aussi bien adaptés aux diplômés du supérieur qu’aux personnes n’ayant jamais été scolarisées. L’expérience professionnelle et le niveau de formation ne sont donc pas des critères de sélection. En revanche, il est fortement conseillé d’être inscrit à Pôle Emploi.
Il n’est pas indispensable d’être Français ou né en France. Toutefois, il est obligatoire de résider en France et d’avoir une pièce d’identité ou un document autorisant l’exercice d’une activité salariée.

La mission locale : 520 000 entrées dans le monde professionnel

Les missions locales sont des services proposant une solution à l’emploi des jeunes. Grâce à leurs conseils personnalisés sur les formations, et aides pour décrocher un emploi ou créer leur activité. Elles rapprochent également les jeunes des employeurs, ce qui débouche parfois sur une signature de contrats comme les contrats d’avenir.

Chaque année, environ 1,5 millions de jeunes bénéficient des services des missions locales. Sur ces 1,5 millions, 570 000 suivent un parcours d’accompagnement national. Et la moitié des jeunes obtiennent un emploi ou une formation à la suite d’un accompagnement national.
En 2015, 1,4 millions de jeunes étaient inscrits aux missions locales. 1,2 millions ont eu des entretiens et plus de 520 000 sont entrés dans le monde professionnel (emplois, emplois aidés, contrats d’alternance, formation etc.) Près de la moitié des jeunes inscrits dans les missions locales connaissent des résultats concluants pour leur insertion.

Des services personnalisés pour créer un projet

Pour arriver à de tels résultats, la mission locale propose trois services principaux : professionnel, social et vie sociale. Ils aident le candidat à définir un projet professionnel, accéder à une formation, un emploi, un logement, des événements culturels ou sportifs etc.

Parmi les services professionnels proposés, trois sont majeurs :
- Le pôle mobilisation : permet aux jeunes de valider un projet professionnel en effectuant des stages rémunérés d’une durée totale de 6 à 8 mois.
- L’EPIDE (Etablissement Public d’Insertion de Défense) : accompagne les jeunes de 18 à 22 ans, en difficulté, vers l’insertion sociale et professionnelle. Cette insertion passe par l’acquisition des règles de vie, mais aussi par une formation pour accéder à l’apprentissage d’un métier.
- L’école de la deuxième chance : aide les jeunes à mieux définir leur projet professionnel. Elle est composée d’une remise à niveau individualisée et adaptée au projet de chacun, et de nombreuses périodes de stage.

A cela s’ajoute la garantie jeune, qui répond à la stratégie européenne de lutte contre le chômage des jeunes. C’est un accompagnement intensif et global où les jeunes bénéficient de mise en situation professionnelle, combiné à une allocation mensuelle de 433 euros.

En France, une des causes du chômage des jeunes provient du manque de mobilité des jeunes. Dans les missions locales, un service de mobilité est mis en place pour encourager les jeunes à avoir des expériences hors de leur région. A cela s’ajoute des écoutes psychologiques sont également mises en place pour les jeunes qui en ont besoin.

Intégrer une mission locale, quelles démarches ?

Les missions locales sont présentes dans chaque région ; les jeunes dépendent automatiquement de la mission locale la plus proche de chez eux. L’inscription se fait à son siège et nécessite :
- une pièce d’identité en cours de validité (ou un document autorisant l’exercice d’une activité salariée)
- un justificatif de domicile ou une attestation d’hébergement
- une carte vitale
- un Curriculum Vitae, si possible
Avant l’inscription, mieux vaut se renseigner sur les sites des missions locales : parfois des rendez-vous sont nécessaires. Une fois inscrit, le jeune rencontre son conseiller et programme un rendez-vous pour faire le point sur ses besoins et attentes.

Changer de mission locale pour cause de déménagement et changer de conseiller sont possible (seulement s’il y a des motifs sérieux) ! Pour cela, il faut s’entendre avec le conseiller et la direction.

 

Pour résumer, la mission locale aide les jeunes à trouver un contrat d’apprentissage, un stage ou une entreprise dans laquelle ils se voient évoluer. Elle se présente donc comme un tremplin dans l’insertion professionnelle et sociale des jeunes. Et peut être présentée comme une solution pour l’emploi des jeunes : grâce à elle, plus de 500 000 jeunes sont entrés dans la vie active. Son accompagnement personnalisé est un réel atout pour l’insertion des jeunes dans la vie active.

 

Emploi rh

 

Formation formation

Forum talents handicap
Expectra
Expectra
 
Ifocop
Ifocop
Ifocop