Direct emploi : offres d'emploi, formation, alternance et stage
Suivez-nous : Icone-rss Icone-viadeo Icone-linkedin Icone-facebook Icone-google Icone-twitter
Accueil - Magazine - L'actualité Emploi

Construire un discours inspirant en 4 étapes !

Date de publication : 04/08/2017
Que ce soit pour motiver une équipe, présenter un projet ou expliquer un sujet, il est important de savoir tenir un discours… intéressant ! Direct Emploi vous donne 4 astuces !


1. L’introduction, la première marche d’un bon discours

La première étape lorsque vous commencez un discours est d’attirer l’intérêt du public. Pour cela, votre introduction doit être réussie et votre première phrase, percutante.
Une introduction est réussie si elle:
1. Capte l’attention du public
2. Annonce le sujet
3. Etablit un contact, avec votre public
4. Prend moins de 10% du discours

Durant cette phase, vous devez faire en sorte que le public se pose des questions.

Pour capter l’attention du public dès la première phrase, vous pouvez utiliser différentes méthodes :
- Insister sur l’intérêt du sujet
- Faire référence à l’occasion pour laquelle vous vous êtes réunis (réunion, conférence, mariage etc.)
- Raconter une histoire ou une anecdote
- Poser une question
- Commencer par une citation ou une vidéo
- Mettre en avant un chiffre ou un fait
- Utiliser un accessoire


2. L’organisation et la construction de votre discours, un atout non négligeable !

En effet, si l’introduction est un élément essentiel dans la construction de votre discours, le développement est la conclusion ne sont pas moins importants. Pour les optimiser et créer un discours attractif et cohérent, vous devez organiser votre message. Réfléchissez donc aux biais par lesquels vous voulez transmettre votre message.
Répertoriez vos arguments et classez-les par ordres de préférences. Si vous en jugez un faible, mettez-le entre deux arguments forts, de manière à faire oublier sa faiblesse. Gardez un argument fort pour finir votre discours.



Durant le développement, gardez un fil conducteur pour éviter de perdre le public. Cela passe notamment par les transitions. Soignez-les. Elles doivent être claires et pertinentes pour assurer la fluidité de votre propos.

Enfin, concluez votre propos de manière synthétique et avec fermeté. Votre mission avec la conclusion est de donner un sentiment d’achèvement à votre public. Réfléchissez à une phrase sur laquelle vous voudriez que votre public reste. Vous venez de lui faire une démonstration. Montrez-lui qu’il n’a pas perdu son temps et qu’il a appris quelque chose ou passé un bon moment.

 
3. La connexion de votre discours au public, la clé de la réussite !

Si l’introduction vous sert aussi à établir un contact avec le public, votre mission durant le reste de votre discours est de le garder. Pour ce faire, vous pouvez :
- expliquer pourquoi vous parlez de ce sujet. Même si vous avez déjà utilisé cette méthode lors de votre introduction, rien ne vous interdit d’insister de nouveau sur l’intérêt du sujet. Vous pouvez d’ailleurs avoir plusieurs arguments qui justifient le choix de votre sujet.
- Faire des présentations conversationnelles. Autrement dit, inviter le public à prendre part, notamment en s’interrogeant. En bref, interagir avec lui !
- Utiliser des exemples parlants au public pour rester concret dans vos propos. C’est d’ailleurs une des meilleures manières pour garder votre public attentif.


4. La prestance, votre ressource pour captiver !

N’oubliez pas votre mission : être éloquent ! Vous devez convaincre et persuader votre public par la parole. La dernière étape mais pas la moindre pour réussir votre discours concerne votre manière d’être, d’agir devant votre public.
Une première chose : contrôlez votre voix. Elle est porteuse du message et donc ne doit pas trembler, ni être trop aigue ou trop grave. Son rythme est également important : un rythme lent ennuierait le public mais un rythme trop rapide le perdrait. Votre débit doit changer en fonction de l’importance des phrases. En moyenne, un bon débit se situe autour de 140 mots par minute. N’oubliez pas de faire des pauses dans votre discours. Elles sont importantes, tout comme les silences en musique. Enfin, essayez de parler loin plus que fort : pour parler au premier rang, fixez-vous l’objectif d’atteindre le cinquième rang avec votre voix.

Votre gestuelle, posture et regard sont également des éléments clés de votre éloquence. Ne gardez pas les bras croisés et n’ayez pas de gestes trop directifs, comme pointer du doigt par exemple. Gardez votre corps légèrement penché vers le public. Et n’ayez pas un regard fuyant, concentrez-vous sur des points fixes que vous avez arbitrairement choisi au préalable. Vous pouvez également faire des exercices pour améliorer votre prise de parole en public. Votre présence sur scène est importante. Maitrisez votre voix et affirmez vos propos ! Si vous vous affirmez et osez, le public se concentrera sur vos propos. Si vous n’assumez pas, le public peinera à vous entendre et se focalisera sur vous ! A vous de savoir ce sur quoi vous voulez que le public se concentre…


Pour résumer, vous devez retenir trois choses pour construire un discours inspirant : être cohérent, clair et parlant. Toutefois, ne négligez pas votre présence devant le public. Elle permet de le captiver et veille à l’éloquence de vos propos.

 

Emploi rh

 

Formation rh

Adecco
Adecco
Adecco
 
Ifocop
Ifocop
Ifocop