Direct emploi : offres d'emploi, formation, alternance et stage
Suivez-nous : Icone-rss Icone-viadeo Icone-linkedin Icone-facebook Icone-google Icone-twitter
Accueil > Actualité > L'actualité de l'emploi > Le métier d'infirmier (ère)

Le métier d'infirmier (ère)

Date de publication : 27/05/2019
Infirmier (ère) un-t-il un beau métier ? Quelles sont les spécialitées proposés ? Quelles sont les évolutions possibles et est-il toujours aussi facile de trouver un emploi en tant qu’infirmier ? C'est ce que nous allons voir immédiatement.

Rappel sur le métier d’infirmier   

L’infirmier réalise des soins de nature préventive, curative ou palliative. Son rôle est d’améliorer puis restaurer la santé des malades en apportant des soins d’hygiène, de confort, de rééducation et de sécurité. Dans son travail, il s’appuie sur l’aide des aides-soignants.

Les infirmiers travaillent sous la direction des médecins. Si ces derniers prescrivent les traitements et les médicaments, les infirmiers surveillent et vérifient qu’il n’y ait pas d’effets secondaires ou de complications. On parle de diagnostic infirmier qu’il doive mettre en place. Les tâches courantes sont la prise de tension, la pose de pansements, les prélèvements sanguins et injections, préparation et distribution de médicaments, préparation du malade pour l’opération et se rendre au bloc opératoire. Il y a aussi quelques tâches administratives qu’elles partagent avec le personnel des secrétariats et l’accueil. Mais n’oublions pas que l’infirmier est souvent le premier à intervenir en cas d’urgence.

Pour exercer ce métier, un diplôme d’état est obligatoire. Depuis 2009, il est reconnu dans toute l’Union Européenne. Il s’agit d’une formation d’une durée de trois ans. Cette formation alterne des périodes de stages pratiques et des cours théoriques. Depuis 2019, l’entrée en institut de formation en soins infirmiers se fait sur admission via parcourSUP. Les aides-soignants et les auxiliaires de puériculture conservent une voie d’accès au titre de la promotion professionnelle.

Grâce à ce diplôme, il est possible de travailler dans différents établissements comme un hôpital, une clinique, un centre médical, un centre anti-cancéreux mais aussi une maison de retraite, une université, une école, une grande entreprise publique. La formule en libéral est aussi particulièrement prisée.

Au-delà des aspects techniques du métier, la fonction d’infirmier demande une grande force de caractère et de maturité pour faire face aux situations complexes et prendre rapidement les bonnes décisions. Un grand sens des relations humaines est donc un plus pour réussir dans ce métier. Il faut aussi savoir se protéger psychologiquement lorsque l’on côtoie la maladie.

Presque 90% des postes sont pourvus par des femmes.

 

Les évolutions proposés

On dit que l’infirmier est une profession polymorphe qui propose de nombreux métiers distincts et donc des évolutions possibles tout au long de la carrière professionnelle. Voici quelques exemples de ces évolutions proposées comme l’infirmier anesthésiste, l’infirmier de bloc opératoire, l'infirmier puériculteur et enfin l'aide-soignant :

- L’infirmier anesthésiste intervient avant et après l’endormissement du malade. Après un premier contrôle avant l’opération, l’infirmier anesthésiste va suivre le malade pendant toute la période de sommeil jusqu’au réveil.

- L’infirmier de bloc opératoire participe aux opérations chirurgicales. Il intervient à la fois pour la préparation mais aussi le suivi de l’opération. Ils existent en fait trois métiers d’infirmier de bloc opératoire, celui d’instrumentiste, d’aide opératoire et de circulant. Le premier en charge de la présentation des instruments, le second ayant un rôle opérationnelle pendant l’intervention, maintenir les écarteurs, nettoyer la plaie etc … et le troisième qui intervient avant et après les opérations. Ce dernier assure le bon fonctionnement de l’opération essentiellement sur les aspects de stérilité afin d’empêcher les infections.

- L'infirmier puériculteur est spécialisé dans les soins pour les nouveau-nés et les enfants. Il évalue le développement physique et psychologique de l'enfant et il pose un diagnostic Enfin, il accompagne les parents et la famille en les aidant à réaliser des activités de soins, de prévention et d'éducation. 

- L’aide-soignant veille à l’hygiène et au confort physique et moral des malades. Il intervient sur la partie pratique mais essentielle de la vie des patients : La toilette, servir le repas et toujours disponible pour chaque demande des malades. Au-delà du passage du personnel de ménage, il est actif pour le changement des draps, la gestion du linge et l’hygiène en général de chaque chambre. S’il assiste les infirmiers, l’aide-soignant n’a aucune autorité et prise de décision concernant les soins. Il peut néanmoins aider pour la pose d’un pansement.

 

L’environnement et les évolutions du métier

Il est souvent dit que les conditions de travail des infirmiers sont difficiles. En effet, si l’infirmier se doit d’être proche des malades, il doit aussi faire le lien avec les familles ce qui n’est pas toujours facile. Les horaires peuvent aussi découragés certains avec une présence la nuit et le weekend. Le métier est dure physiquement et psychologiquement.
Les difficultés sont parfois dues aux sous-effectifs car le personnel manque. Ces dernières années, il a souvent fallu recruter à l’étranger pour pallier ce manque d’effectifs. Il y a toujours une pénurie de candidats pour les aides-soignants. Cependant les infirmiers, les sages-femmes et professions paramédicales restent les métiers qui proposeront le plus d’emploi dans les prochaines années.

En cas de difficulté, vous pouvez devenir infirmier libéral et choisir d’avoir votre propre portefeuille de clients qu’il faut le plus souvent racheter, mais vous choisissez votre planning de travail etc… il faut aussi avoir validé 3 ans d’activité.
Enfin, après 5 ans d’expérience, il est possible de préparer un diplôme de cadre de santé mais aussi cadre supérieur et directeur de soins dans un établissement de santé avec des perspectives d’emploi très positives. Il y a aussi la nouvelle voie d’infirmier de pratique avancée avec la création d’un master.

Retrouvez sur Direct Emploi nos offres d’emploi concernant le métier d’infirmier ainsi que sur le site partenaire Carrière-Médicale, spécialisés dans les offres d’emploi de la santé.