Direct emploi : offres d'emploi, formation, alternance et stage
Suivez-nous : Icone-rss Icone-viadeo Icone-linkedin Icone-facebook Icone-google Icone-twitter
Accueil > Actualité > L'actualité de l'emploi > Entretien d'embauche : Comment réagir suite à un refus

Entretien d'embauche : Comment réagir suite à un refus

Date de publication : 04/10/2019
Que faut-il faire après un refus suite à un entretien. Faut-il revenir vers le recruteur ou pas ? Vous êtes nombreux à vous être posés cette question. La réponse est oui ! Nous allons vous expliquer comment faire dans ce cas là pour représenter votre candidature.

Gérer un refus à un entretien

Votre candidature peut être adaptée pour un autre poste

Lors de votre entretien d’embauche, le recruteur peut penser que votre profil correspond à un autre métier. En effet, même si votre candidature ne l’intéresse pas pour ce poste, elle pourrait l’intéresser pour un autre poste.

C’est à vous de saisir cette opportunité si ce cas de figure se présente, à vous de reprendre contact avec lui et de saisir votre chance.

Améliorer sa candidature

L’un des principaux objectifs lorsque l’on rappelle un recruteur qui a décliné notre candidature est bien sûr de connaître le motif. En effet, il est intéressant de connaitre les raisons de ce refus.

D’une part pour améliorer sa candidature à l’avenir et d’autre part pour réajuster sa recherche en visant des postes ou des secteurs plus adéquats. Si vous entreprenez cette démarche il faut être ouvert à la critique.

Afin d’obtenir de meilleures réponses, ne tardez pas trop à reprendre contact avec le recruteur. Effectivement, si vous reprenez contact avec lui dans les 2 jours qui suivent le refus, vous aurez de meilleures chances d’obtenir des réponses détaillées.

Le recruteur sera plus à même de se souvenir de vous et de répondre à vos questions avec précision.

Se battre !

Si vous estimez avoir de véritables compétences pour ce poste et que vous êtes la personne qu’il faut, faites-le savoir au recruteur. Vous pouvez toujours retenter votre chance et essayer de renverser le « verdict ».

Cependant, il faut que vous sachiez justifier et prouver vos compétences pour cet emploi. Si vous êtes persuadé d’être La bonne personne pour ce poste, n’attendez pas pour reprendre contact avec le recruteur !

Si vous êtes persuasif, vous pourriez avoir une nouvelle chance, sinon demandez pourquoi votre candidature s’est vue rejeter et qu’est-ce que vous pouvez améliorer.

De nouvelles compétences obtenues

Si lors d’un précédent entretien votre candidature s’est vue refuser par un manque de compétence ou d’expérience, vous pouvez les acquérir et reprendre contact avec le chargé de recrutement.

Envoyez votre CV à jour en lui mentionnant que vous aviez déjà postulé et que votre candidature n’avait pas été retenue, mais que depuis, vos qualifications et vos expériences ont évolué et que votre profil est plus adapté pour ce poste.

Ne pas insister !

Si vous avez déjà recontacté le recruteur plus de troix fois sans réponses alors, rien ne sert de le relancer à nouveau. Le champ des entreprises est large et vous n’allez pas perdre votre temps.

 

Tout est une question d’appréciation, mais dans la vie professionnelle, il faut souvent jouer des coudes et il n’est pas toujours aisé de convaincre les recruteurs et de laisser la meilleure impression possible.

Se battre, oui c’est bien, devenir ridicule en insistant trop, c’est non. Comme dans de nombreuses situations, il faut savoir juger avec discernement et rester confiant sur son avenir. Les expériences difficiles sont souvent utiles car elles permettent de ne pas réitérer ses erreurs !