Direct emploi : offres d'emploi, formation, alternance et stage
Suivez-nous : Icone-rss Icone-viadeo Icone-linkedin Icone-facebook Icone-google Icone-twitter
Accueil > Actualité > L'actualité de l'emploi > Une année sabbatique ? Qu'est ce que c'est ?

Une année sabbatique ? Qu'est ce que c'est ?

Date de publication : 08/10/2019
Un an de vacances ! C'est le principe de l'année sabbatique. Un congé bien agréable que l’on peut proposer à sa société en toute légalité. Et pourtant, il y a peu de demande dans les entreprises françaises ! Peut-être est-ce parce que la procédure est méconnue. Au-delà du projet de tour du monde ou autre expérience personnel, il faut savoir présenter ce projet à sa hiérarchie et aussi déjà penser au retour et gérer ce trou dans sa carrière. Retrouver dans notre dossier, toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur l’année sabbatique !

Année sabatique

Quels sont tout d’abord les projets les plus classiques ?

Voici quelques idées pour demander à votre patron une année sabbatique :

  • Vous souhaitez vous engager dans une association ou une mission humanitaire pour aider les autres et redonner du sens à votre vie.
  • Vous voulez faire une formation et passer un diplôme susceptible de vous faire évoluer dans l’entreprise ou ailleurs !
  • Vous souhaitez apprendre une langue étrangère en vivant un an en immersion dans le pays de vos rêves.
  • Vous souhaitez écrire un livre.
  • Vous souhaitez faire le tour du monde.
  • Vous souhaitez profiter de votre famille en vivant quelque chose de plus intense avec vos enfants.

Toutes ces raisons sont tout à fait compréhensibles et votre patron ne sera pas surpris. Il sera d’ailleurs très intéressé et risque de vous poser de nombreuses questions afin de tester la crédibilité de votre projet.

Quelles sont les raisons qu’il ne faut pas invoquer !

Toutes les raisons ne sont pas toujours les bonnes pour décider de faire une pose d’un an. En voici quelques exemples : Partir sur un coup de tête d’une manière impulsive.

Si votre projet n'est pas abouti vous risquez de perdre un an pour rien. Fuir une situation professionnelle difficile parce qu'on se sent stressé et malheureux dans son entreprise. Il ne faut pas mélanger arrêt maladie et année sabbatique ! Vouloir quitter un travail inintéressant, faites alors plutôt un bilan de compétence.

Vous voulez lancer une entreprise ou approfondir un projet professionnel en se donnant enfin le temps et la disponibilité d’y réfléchir.

Cette annonce est très risquée car elle revient quasiment à donner sa démission. De plus, l’entreprise peut imaginer que vous allez lancer une société concurrente.

Présenter son projet à son chef de service

Cette étape est primordiale. Le plus simple est de parler clairement avec son employeur sans donner l’impression d’annoncer un ultimatum. Il faut lui faire savoir que vous pensez à prendre une année sabbatique, mais que vous n'êtes pas à quelques mois près. Restez flexible sur le timing.

L'année sabbatique n'est pas mal vue dans la sphère de l'entreprise à partir du moment où il y a une projection et de la visibilité en termes d'avenir. Dans une grande entreprise, on ne peut vous refuser un congé sabbatique. Mais si, d'un point de vue légal, votre employeur n'a pas à connaître vos raisons, il serait dommage, voire risqué, de lui cacher les raisons de ce break.

Egalement, autant vous garantir un retour dans l’entreprise dans les meilleures conditions. Quelques soit le projet annoncé, donnez une version rassurante de votre choix...

Préparer le retour et ne vous faite pas oublier !

Il y a toujours un risque de ne pas retrouver son poste au retour. C'est la peur première des candidats au congé sabbatique. On n’est pas irremplaçable et en an, un « petit » nouveau aura peut être pris en main votre poste avec succès ! C'est pour ça qu'il ne faut pas se faire oublier pendant cette année d’absence dans l’entreprise.

Utiliser sa boîte mail professionnelle, envoyer des messages régulièrement et se tenir au courant de ce qui se passe dans son entreprise et surtout son service.
Le retour dans l’entreprise !

La reprise s'avère parfois compliquée. Il y a de nouveaux salariés, peut-être une nouvelle direction, de nouvelles méthodes de travail... Un parcours de remise à niveau pour gérer au mieux le retour peut être une solution. En fait le retour dépend de chaque personne et de l'expérience vécue.

Le mieux est de faire un bilan après cette expérience et pouvoir se rendre compte de ce que cela vous a apporté de bénéfique. Cette parenthèse doit se révéler enrichissante en termes d’expérience, de maturité et de qualités relationnelles. Votre retour doit apparaître comme un plus pour vous mais aussi l’entreprise.

Peut-être votre employeur comprenant votre évolution vous donnera la chance d’intégrer un nouveau service, de nouvelles fonctions avec des responsabilités à la hauteur de votre nouvelle personnalité.

 

Vous ne le savez peut-être pas, l'étymologie du mot sabbatique tirée de la Torah : La septième année sera un sabbat, un temps de repos pour la terre, en l’honneur de l’Éternel, tu n’ensemenceras point ton champ, et tu ne tailleras point ta vigne.