Direct emploi : offres d'emploi, formation, alternance et stage
Accueil > Actualité > L'actualité de l'emploi > Le métier de secrétaire médical

Le métier de secrétaire médical

Date de publication : 15/11/2019
Le secrétaire médical / médicale, médico-social, ou assistant(e) médical(e) assure le secrétariat d’un ou plusieurs médecins au sein d’un cabinet médical ou dans un service hospitalier. C’est un métier qui demande de nombreuses capacités humaines et administratives.
Très féminin, c'est un secteur qui reste ouvert à tous et où les postes à pourvoir sont nombreux.
Nous vous proposons dans notre dossier de vous donner toutes les informations nécessaires pour découvrir ce métier, les formations demandées, les tâches quotidiennes, les qualités requises et les possibilités d’évolution…

Secrétaire médicale

Quelles sont les formations pour devenir secrétaire médical ?

Pour entreprendre des études de secrétaire médical, il est indispensable d'avoir le niveau bac.

Il n'existe pas de diplôme d'état spécifique à la profession mais certains établissements proposent des titres et certificats accessibles après le bac ou bien après plusieurs années d'expérience comme le certificat secrétaire médico-social, le certificat secrétaire médical, le titre de secrétaire médical, le titre de secrétaire technique option santé et le titre secrétaire assistant médico-social. Le bac pro gestion administration et le bac techno ST2S sont tout à fait adaptés. 

Il y a aussi des formations en bac + 1, FCIL secrétariat médical, FCIL secrétariat médico-social, secrétaire médical et médico-social (IRFSS), des formations en bac + 2, secrétaire médico-social, DU de technicien de l'information médicale et des formations en bac +3, FCIL secrétaire assistant médico-administratif.

Dans la fonction publique territoriale, la spécialité secteur sanitaire et social du concours de rédacteur permet d'occuper un poste de secrétaire médical.

Quelles sont les rapports avec les patients ?

Le secrétaire médical veille au bon fonctionnement du cabinet médical. Il tient le standard téléphonique, répond aux demandes des patients et les informe des horaires de visites et d’ouverture.

Le secrétaire médical doit savoir juger de l’urgence d’une situation et rassurer les patients en répondant à leurs questions et les orientant si besoin.

Il accueille les patients à leur arrivée au cabinet, les introduit en salle d’attente et auprès du médecin et accueille également les délégués médicaux qui viennent présenter aux médecins de nouveaux médicaments.

Quelles sont les tâches administratives ?

Le secrétaire médical prend les rendez-vous pour les médecins et gère leurs agendas. Il conserve les coordonnées des personnes afin de décommander un rendez-vous et sort les dossiers des patients du lendemain en imprimant la liste des rendez-vous.

Il procède à une gestion informatisée des dossiers médicaux des patients et les archive. Les médecins sont tenus de les conserver pendant une période de 30 ans. Le secrétaire médical doit aussi gérer les stocks de médicaments et de petits matériels médicaux.

Quelles sont les tâches purement médicales ?

Le secrétaire médical peut assister le médecin dans l’administration des soins, la préparation des appareils ou de la salle de soins. Il aide le médecin quand il s’agit d’enfants qui sont parfois plus difficiles à diriger.

Prenant connaissance des différentes pathologies des patients, le secrétaire médical doit savoir respecter le secret médical.
Quels sont les lieux de travail ?

Le secrétaire médical peut exercer au sein d’un cabinet médical, à l’hôpital ou en clinique, dans des centres de radiologie ou des laboratoires.

Quelles sont les qualités requises du secrétaire médical ?

Le secrétaire médical a un métier dit relationnel et donc une personne souriante et rassurante. Que ce soit par téléphone ou en face à face, il doit garder son calme et faire face aux différentes demandes. Il faut aussi de la rigueur et de l’organisation pour les tâches administratives.

Le secrétaire médical doit savoir bien s'exprimer et avoir une excellente expression écrite avec une bonne orthographe des termes techniques utilisés par les médecins.

Quelles sont les possibilités d’évolution pour le secrétaire médical

Seules les secrétaires médicaux du secteur public ont une réelle chance d'évoluer sans refaire de formation. Ils montent les échelons de la fonction publique. Beaucoup de secrétaires médicaux se lancent dans le concours d'aide-soignant voire dans le concours d'école d'infirmier.

Dans une structure hospitalière le secrétaire médical peut évoluer en changeant de service et en prenant des responsabilités administratives. Avoir le BAFA ou une expérience dans le secteur de l'aide à la personne est un réel atout.

 

Vous l’avez compris le métier de secrétaire médical ne connaît pas la crise et il reste de très nombreux postes à pourvoir.

Alors n’hésitez pas, si vous souhaitez donner un nouvel élan à votre carrière, postulez sur Carrière Médicale à nos nombreuses opportunités de carrière et plus particulièrement les postes de secrétaire médical dans le public et dans le privé et sur toute la France

D'autres articles qui pourraient vous plaire

Médecin urgentiste
19/03/2020
Dans un contexte très particulier d’épidémie du Coronavirus ou Covid-19 dans le monde entier, nous mettons en avant les métiers de la santé qui sont depuis quelques semaines en première ligne pour recevoir et apporter les premiers soins aux malades. Même si la situation est devenue plus compliqué, le travail du médecin urgentiste est de toute manière, vécu, comme son nom l’indique dans l’urgence ! Mais quelles sont les formations nécessaires pour exercer ce métier et quelles sont plus précisément les fonctions d’un médecin urgentiste ? Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier dont on dit qu’il faut avoir la vocation ! Peut-on également exercer ce métier pendant tout sa carrière de médecin, y a-t-il des évolutions possibles vers d’autres spécialités ?

...




Le métier d'infirmier(e) anesthésiste
18/03/2020
L’infirmier/ère anesthésiste travaille au bloc opératoire sous la responsabilité de l’anesthésiste. Pendant l’intervention, il contrôle notamment le matériel d’anesthésie et surveille la réanimation. On parle aussi d’infirmier/ère anesthésiste réanimateur. Dans un contexte mondial, où on a tant besoin de ces profils, nous vous proposons de mieux comprendre ce métier, quelles sont les formations et les diplômes nécessaires ? Quelles sont les principales fonctions d’un infirmier/ère anesthésiste réanimateur ? Quelles sont les qualités requises pour réussir dans cette voie ? Et enfin quelles sont les évolutions possibles au bout de quelques années d’expérience ?

...