Direct emploi : offres d'emploi, formation, alternance et stage
Accueil > Actualité > L'actualité de l'emploi > Coronavirus : Une reprise pas simple pour les chirurgiens-dentistes

Coronavirus : Une reprise pas simple pour les chirurgiens-dentistes

Date de publication : 30/04/2020
Alors que tous les métiers de la santé liés au Coronavirus sont en pleine action d’autres sont en service minimum et en pleine réflexion pour une reprise de leur activité. C’est le cas des chirurgiens-dentistes dont on dit qu’ils représentent un des métiers les plus à risques face au coronavirus.

Nous vous proposons un éclairage sur cette corporation qui subit de plein fouet cette conjoncture exceptionnelle. Nous en profitons pour faire un point sur ce métier, la formation demandée, le métier et ces tâches et les compétences requises pour réussir dans cette voie.

reprise cabinets dentaires

Une activité au ralenti

Depuis le début du confinement, les chirurgiens-dentistes n’assurent plus que les soins urgents. La plupart des cabinets ont fermé et se relaient pour assurer des gardes et soigner les maux les plus graves, malgré le manque de moyens de protection.

Les visites de contrôle et les soins programmés, comme les poses d’implants ou de couronnes, ont tous été annulés. Cependant, une permanence téléphonique est assurée.

Une zone à risque

Un cabinet dentaire est l'un des endroits les plus propices à la contamination, en raison de l’utilisation d’eau pulvérisée pour le matériel de soin. Des petites gouttelettes d’eau restent alors en suspension dans l’air du cabinet.

Plusieurs études ont identifié ce milieu en aérosol comme un vecteur très fort pour les maladies qui se propagent par la salive comme le Covid-19.

Un contact minimum avec les patients

Les patients peuvent appeler ou contacter par courriel leur dentiste afin de connaître en cas d’urgence les cabinets de permanence. L’ordre national des chirurgiens-dentistes a aussi mis en place une plateforme de téléconsultation afin d’orienter les appels vers les médecins compétents.

Un roulement entre professionnels a été prévu pour assurer les soins d’urgence comme, les dents cassées, les infections ou les douleurs très importantes.

Des solutions pour une reprise de l’activité

Les dispositifs de protection ont donc été renforcés avec les gants, masques, lunettes, blouses, sur-blouses et utilisation d'un champ opératoire pour isoler la bouche du patient. Le matériel est entièrement désinfecté entre deux interventions.

Les rendez-vous demandent plus de temps et Il faut également en consacrer pour tout nettoyer et ventiler le cabinet afin d’éviter de contaminer le patient suivant. Ce process limite le nombre d’interventions chaque jour.

Quelle est la formation pour devenir chirurgien-dentiste ?

Pour devenir dentiste, il faut avoir un bas S et s’inscrire dans une faculté de médecine. C'est le classement au concours de première année qui ouvrira les portes d'une carrière dentaire. Un dentiste doit faire minimum 6 années d'études. A l'issue de la 5e année, certains choisissent une filière courte d'une année ou une filière longue. Cette dernière permet de devenir docteur en chirurgie dentaire après l'écriture et la soutenance d'une thèse. 

Quels sont les fonctions d’un chirurgien-dentiste ?

Un dentiste est un professionnel de la santé spécialisé dans la prise en charge des pathologies des dents et des gencives. Le dentiste est un médecin qui suit ses patients dès l'enfance et parfois toute leur vie. Il soigne, conseille sur l'hygiène bucco-dentaire.

Ses missions sont multiples et changent en fonction de l'âge du patient et de ses besoins. Il est souvent craint des enfants et parfois même des adultes. Il doit savoir soigner chaque patient en le rassurant.

Quelles sont les qualités requises pour réussir dans ce métier ?

Parce qu'un rendez-vous chez le chirurgien-dentiste est souvent synonyme de douleurs, celui-ci doit avoir de bonnes qualités humaines afin de rassurer les patients et bien leur expliquer l’exécution des soins. Le dentiste doit avoir de très nombreuses connaissances médicales et anatomiques, notamment savoir lire les radiographies.

 

Face à la situation très compliquée du Coronavirus, les chirurgiens-dentistes savent que leur profession est indispensable et que si certains soins ont été décalés dans le temps, plus les jours passent, plus il faudra que les patients retrouvent le chemin de leur cabinet dentaire.

Les prochaines semaines avec notamment, un début de déconfinement le 11 mai, devraient permettre d’y voir plus clair et d’apporter des réponses.

D'autres articles qui pourraient vous plaire

Le couvre feu : Une nouvelle épreuve pour les restaurateurs
22/10/2020
Depuis l’allocution du Président de la République et l’annonce du couvre-feu à 21 heures, les restaurateurs encaissent très difficilement cette nouvelle étape de la pandémie qui une fois de plus impacte leur activité d’une manière très importante, condamnant le service du soir. Le président annonce toutefois des aides. Nous vous proposons un point de situation et plus particulièrement côté emploi.

...




Couvre-feu : les secteurs d’activité les plus impactés
16/10/2020
Après le confinement, le chef de l’état a annoncé une nouvelle étape pour lutter contre l’épidémie de Coronavirus, un couvre-feu de 4 à 6 semaines à 21 heures. Les secteurs d’activité les plus touchés sont toujours les mêmes, la restauration, l’hôtellerie, la culture et le sport. Dans ce contexte, l’état a cependant annoncé de nouvelles mesures et aides mais celles-ci seront-elles suffisantes pour une fois de plus dépasser cette période d’incertitudes ? Nous vous proposons un point, plus particulièrement côté emploi et sur les métiers concernés.

...