Direct emploi : offres d'emploi, formation, alternance et stage
Accueil > Actualité > L'actualité de l'emploi > Couvre-feu : les secteurs d’activité les plus impactés

Couvre-feu : les secteurs d’activité les plus impactés

Date de publication : 16/10/2020
Après le confinement, le chef de l’état a annoncé une nouvelle étape pour lutter contre l’épidémie de Coronavirus, un couvre-feu de 4 à 6 semaines à 21 heures. Les secteurs d’activité les plus touchés sont toujours les mêmes, la restauration, l’hôtellerie, la culture et le sport. Dans ce contexte, l’état a cependant annoncé de nouvelles mesures et aides mais celles-ci seront-elles suffisantes pour une fois de plus dépasser cette période d’incertitudes ?

Nous vous proposons un point, plus particulièrement côté emploi et sur les métiers concernés.

Couvre-feu Paris

Tout d’abord, qui est concerné ?

Huit métropoles sont concernées dont bien sûr Ile de France mais aussi Lille, Rouen, Grenoble, Montpellier, Toulouse, Marseille, Lyon et St Etienne soit environ vingt millions d'habitants sur un pays qui compte soixante-sept millions d’habitants.

Il s’agit en fait des plus grandes métropoles en France qui font face à des régions pour l’instant sauvegardées dont l’ouest de la France avec la Bretagne et l’Aquitaine, les Pays de Loire, le Centre et le Grand Est qui avait connu des moments bien difficiles lors de la première vague.

Du côté de la restauration

C’est le coup de massue ! Beaucoup de restaurateurs n’ont pas le choix et vont devoir fermer leur établissement le soir, les nouveaux horaires ne permettant pas un service si tôt. Il y a aussi les coûts fixes trop importants pour supporter une ouverture. Certains restaurateurs pensent à un service en continu permettant de réaliser un chiffre d’affaires supplémentaire.

Bien sûr, cela ne suffira pas. Le syndicat des cafés, hôtels, restaurants réclame, depuis, la prise en charge intégrale par l’État des pertes d'exploitation pendant le confinement, du 14 mars au 2 juin, ainsi que le coût des loyers. Le fonds de solidarité proposé aujourd’hui est jugé totalement insuffisant face aux dégâts économiques provoqués dans le secteur.

Alors qu’en sera-t-il, maintenant, avec ce couvre-feu qui va durer pendant peut-être 6 semaines ?

Du côté du sport et de la culture

Pour les salles de sport, la fermeture est déjà en vigueur et la situation ne change pas réèllement. Il a été prévu à cause des vacances de la Toussaint, que les jeunes puissent continuer à se rendre dans les gymnases et les stades. Les nouveaux horaires et le couvre-feu ne perturberont en rien cet assouplissement pour une population fortement demandeuse de loisirs et d’action !

Pour les spectacles, l’annonce d’une fermeture de leur établissement à 21 heures voire plus tôt pour permettre au personnel et aux spectateurs de rentrer avant le couvre-feu est une catastrophe. Tout doit être repensé et plus particulièrement les horaires avec des séances démarrant entre 18 heures et 19 heures.

Une idée germe dernièrement, qui serait de laisser la possibilité aux personnes sortant d’un spectacle, cinéma, théâtre, concert, de présenter leur billet après 21 heures.

Les aides de l’état

Lors de son allocution, le président de la République a confirmé qu'en plus du chômage partiel pris en charge à 100 % pour l'employeur, ainsi que des prêts garantis par l'État, le secteur des hôtels, cafés, restaurants, du sport et de la culture aurait droit au fonds de solidarité renforcé, qui prendra en charge leurs factures comme par exemple le loyer jusqu'à 10 000 euros ou 60 % de leur perte de chiffres d'affaires.

D’autres propositions pourraient suivre avec une concertation locale avec tous les métiers concernés, notamment pour les indépendants et les TPE afin qu’elles ne tombent pas en faillite à cause de ce couvre-feu.

Du côté de l’emploi

En ce qui concerne l'emploi, les secteurs touchés représentent, certes, 9% du PIB, mais ils concentrent plus de 30% des pertes d'emploi constatées en 2020. Les secteurs de la restauration, de l’hôtellerie et de la culture emploient beaucoup de monde. Cependant, en proportion, il faut plus d'employés dans ces secteurs que dans l'industrie pour réaliser un chiffre d’affaires équivalent. 

Une note d’espoir

En vérité, le couvre-feu ne concerne qu'un tiers de la population française et le reste du pays continu à vivre sans ces nouvelles restrictions. Dans les grandes villes sous couvre-feu, toute l'activité ne disparait pas, car la journée reste très active de 6 heures du matin à 21 heures. Si vous cherchez un nouvel emploi, vous pouvez postuler aux nombreuses offres d’emploi, job, stage, alternance présentes sur le site.

Avec plus de 100 000 offres en ligne des opportunités de carrière sont proposées dans tous les domaines d’activité et sur toute la France.
 

D'autres articles qui pourraient vous plaire

Le couvre feu : Une nouvelle épreuve pour les restaurateurs
22/10/2020
Depuis l’allocution du Président de la République et l’annonce du couvre-feu à 21 heures, les restaurateurs encaissent très difficilement cette nouvelle étape de la pandémie qui une fois de plus impacte leur activité d’une manière très importante, condamnant le service du soir. Le président annonce toutefois des aides. Nous vous proposons un point de situation et plus particulièrement côté emploi.

...




La lettre de motivation est-elle devenue has been ?
12/10/2020
Jusqu’à encore quelques années, envoyer son CV consistait à transmettre son curriculum avec une lettre d’accompagnement dite lettre de motivation. Il semble que les choses évoluent et que cette dernière soit souvent abandonnée et remplacée par un texte directement dans l’email, certes plus consistant que la simple petite phrase de politesse. Nous vous proposons d’étudier cette tendance de plus près avec nos commentaires !

...