Accueil > Actualité > L'actualité du marché de l’emploi > Quelles sont les aides pour les jeunes diplômés dans ce contexte de crise ?

Quelles sont les aides pour les jeunes diplômés dans ce contexte de crise ?

Date de publication : 21/01/2021
Dans ce contexte exceptionnel que nous connaissons, les jeunes diplômés qui arrivent sur le marché du travail sont très touchés par la crise sanitaire. L’état qui a décidé d’aller de l’avant face à cette situation de précarité, a mis en place des aides pour cette population qui souvent peine à trouver un travail suite à l’obtention de leur diplôme. Nous vous proposons donc un point sur les aides pour les jeunes diplômés.

Quelles sont les aides pour les jeunes diplômés

Un avenir sombre en 2021 ?

Les spécialistes économiques redoutent, qu’en 2021, de nombreuses entreprises et plus particulièrement les TPE, soient en grande difficultés, voire déposent leur bilan, entraînant une explosion du chômage. Bien entendu, les principales victimes seront, encore une fois, les plus jeunes et surtout les jeunes diplômés. L’état tente de limiter la casse en aidant les sociétés qui demandent de l’aide et en leurs demandant de recruter des profils juniors.

Une allocation sur mesure ?

Si vous êtes jeune diplômé et moins de 25 ans, que vous ne trouvez pas un emploi malgré vos recherches, vous pouvez bénéficier d’une allocation sur-mesure, s’élevant à 500€, versés sur 4 mois. Cette aide de l’Etat ai versé que si vous êtes accompagné par un conseiller Pôle Emploi ou Apec et que vos parents ne peuvent pas vous aider financièrement.

Du côté des travailleurs précaires ?

L’Etat a mis en place également une aide financière pour les travailleurs précaires, sans condition d’âge. Elle prend la forme d’une allocation mensuelle de 900€, et court jusqu’en février. Cette aide s’adresse principalement aux travailleurs saisonniers, intérimaires, travaillant dans des secteurs sinistrés comme l’hôtellerie, la restauration et l’événementiel.

Le dispositif « garantie jeune » ?

L’Etat a annoncé que le nombre de places au sein du dispositif Garantie Jeune, qui inclut une allocation mensuelle de 500€ et un accompagnement intensif vers l’emploi, doublerait en 2021 pour toucher près de 200 000 jeunes. Dans ce cadre, l’Etat a ouvert une plateforme pour l’accompagnement à la recherche d’emploi des jeunes diplômés proposant des offres de jobs, des événements emploi et la possibilité de rencontrer un conseiller pour aider à trouver un emploi ou une formation.

Pour ceux qui sont diplômés au minimum d’un master, Il y a aussi les ateliers « Objectif premier emploi » de l’Apec, proposant une session d’accompagnement en petit groupe avec un consultant.

Du côté des aides alimentaires ?

Si vous avez plus les moyens de vous financer pour vous nourrir, vous pouvez vous rendre au CCAS, centre communal d’action sociale, de sa commune pour être reçu par un assistant social. Il fera le bilan de votre situation pour mettre en place une aide alimentaire d’urgence.

Vous pouvez aussi dès à présent vous rendre dans les associations bien connues comme les Restos du cœur, la Banque alimentaire, la Croix rouge pour recevoir des repas chauds gratuits, des paniers repas ou des bons d’achats.

Du côté des aides au logement ?

Le groupe Action Logement permet aux entreprises d’appuyer les salariés notamment en se déclarant comme étant leurs garantes sur leur contrat de location.

Du côté des entreprises

Il existe aussi des incitations pour les entreprises pour favoriser l’embauche de profils jeunes. L’entreprise qui signe un premier contrat d’un profil moins de 26 ans, se voit octroyer une baisse de charges à hauteur de 4 000 € sur un an. Ces mesures incitatives initialement prévues jusqu’à la fin du mois de janvier 2021, sont prolongées.

Egalement, le gouvernement accorde une aide de 8 000 € embauchant un jeune pour une mission en rapport avec la transformation énergétique et écologique de l’entreprise.

 

Vous l’avez compris, la situation n’est vraiment pas facile pour les jeunes diplômés et cela risque certainement de durer encore quelques mois. Alors, il ne faut pas se décourager, car les entreprises poursuivent leurs recrutements même si la conjoncture ralentit considérablement les processus de recrutement.

 

D'autres articles qui pourraient vous plaire

La formation à distance a le vent en poupe !
26/02/2021
Avec l’accélération du digital et en plus la crise sanitaire et les périodes de confinement et de couvre-feu, la formation à distance s’est fortement développée. Effet, vous êtes depuis quelques mois souvent chez vous et se déplacer est devenu plus compliqué. Rejoindre un centre de formation n’est pas si simple et l’idée de rester chez soi tout en se formant est devenue une solution idéale. Très simplement, il vous suffit d’avoir un ordinateur et une connexion Internet et c’est bon ! Nous avons choisi de vous donner quelques bonnes raisons pour concrétiser ce choix, se former à distance !

...




Domaliance : De l’hôtellerie aux services à la personne, portrait d’une reconversion
22/02/2021
La crise sanitaire a poussé près de 715 000 salariés à la reconversion professionnelle. Parmi eux, une grande majorité est issue des secteurs du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration. Beaucoup de ces salariés se sont orientés vers les nombreux métiers du service à la personne et s’épanouissent aujourd’hui pleinement dans leurs nouvelles missions. Un secteur porteur offrant de nombreuses opportunités de reconversion. C’est le cas de Nathalie, 44 ans, aide ménagère à Reims, en Champagne-Ardenne. Rencontre.

...