Accueil > Actualité > L'actualité du marché de l’emploi > Les centres commerciaux non alimentaires à l’arrêt !

Les centres commerciaux non alimentaires à l’arrêt !

Date de publication : 01/02/2021
Jean Castex a annoncé vendredi 29 janvier, la fermeture des centres commerciaux non alimentaires de plus de 20.000 mètres carrés. Alors que nous attendions l’annonce d’un retour au confinement, c’est un retour en arrière avec de nouvelles règles pour les centres commerciaux et magasins. Mais, tout n’est pas très clair notamment pour la restauration.

Alors, nous tentons de vous apporter des réponses à vos interrogations en pensant aux milliers de salariés qui se retrouvent une nouvelle fois au chômage partiel.

Les centres commerciaux non alimentaires à l’arrêt

Un nouveau tour de vis

Pour tenter de contrer le risque d'une nouvelle reprise de l'épidémie, parmi les principales mesures, figure la fermeture des centres commerciaux non alimentaires de plus de 20.000 mètres carrés, soit précisément 406 centres en France et environ 25 000 commerces.

Une réunion organisée à Bercy avec les organisations patronales et les acteurs de la grande distribution s’est tenue pour clarifier les règles de cette nouvelle étape du secteur des commerces et de la grande distribution.

De nouvelles règles

Les commerces alimentaires des centres commerciaux, comme les supermarchés ou les magasins alimentaires spécialisés restent ouverts ainsi que les pharmacies. La fermeture concerne les commerces non alimentaires de plus de 20.000 mètres carrés de surface commerciale utile, et ces 20.000 mètres carrés se calculent en additionnant l'ensemble des surfaces des commerces, alimentaires ou non.  Néanmoins, les commerces fermés ne peuvent pas faire du click and collect, ou du retrait de commande, mais uniquement des livraisons. 

Les zones commerciales et parcs d'activité où la circulation du public entre les commerces est en extérieur ne sont pas concernés et peuvent rester ouverts. Par contre, les bâtiments de plus de 20.000 mètres carrés cumulés reliés par des allées closes et couvertes sont fermés

Durcissement de la jauge !

Pour les commerces ouverts et les surfaces de plus de 400 mètres carrés, ils devront prévoir une surface de 10 mètres carrés par client. Les commerces de moins de 400 mètres carrés conservent la jauge de 8 mètres carrés par client. 

Tous les magasins ont l'obligation d'afficher le nombre maximal de personnes autorisées simultanément. Les commerces fermés bénéficient du fonds de solidarité ainsi que du recours à l'activité partielle avec l'exonération des cotisations patronales.

 

Et pour vous donner une idée des centres commerciaux fermées, voici par exemple la situation à Paris, ainsi le forum des Halles, Italie 2, Bâtiment sud du centre Beaugrenelle, le centre commercial Montparnasse, Vill’up, le BHV Marais, les Galeries Lafayette, le Printemps Haussmann, le Bon Marché à l’exception de la Grande Epicerie de Paris, seront fermées.

 

D'autres articles qui pourraient vous plaire

La formation à distance a le vent en poupe !
26/02/2021
Avec l’accélération du digital et en plus la crise sanitaire et les périodes de confinement et de couvre-feu, la formation à distance s’est fortement développée. Effet, vous êtes depuis quelques mois souvent chez vous et se déplacer est devenu plus compliqué. Rejoindre un centre de formation n’est pas si simple et l’idée de rester chez soi tout en se formant est devenue une solution idéale. Très simplement, il vous suffit d’avoir un ordinateur et une connexion Internet et c’est bon ! Nous avons choisi de vous donner quelques bonnes raisons pour concrétiser ce choix, se former à distance !

...




Domaliance : De l’hôtellerie aux services à la personne, portrait d’une reconversion
22/02/2021
La crise sanitaire a poussé près de 715 000 salariés à la reconversion professionnelle. Parmi eux, une grande majorité est issue des secteurs du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration. Beaucoup de ces salariés se sont orientés vers les nombreux métiers du service à la personne et s’épanouissent aujourd’hui pleinement dans leurs nouvelles missions. Un secteur porteur offrant de nombreuses opportunités de reconversion. C’est le cas de Nathalie, 44 ans, aide ménagère à Reims, en Champagne-Ardenne. Rencontre.

...