Direct emploi : offres d'emploi, formation, alternance et stage
Suivez-nous : Icone-rss Icone-viadeo Icone-linkedin Icone-facebook Icone-google Icone-twitter
Accueil > Actualité > L'actualité de la formation continue > Pénibilité au travail dans le secteur du BTP

Pénibilité au travail dans le secteur du BTP

Date de publication : 19/02/2014
En France, la pénibilité au travail est une chose reconnue et prise en compte. Depuis le 20 décembre 2011, le secteur du BTP dispose d’un texte qui encadre les salariés et les situations à risques. Cette nouvelle réforme concerne l’ensemble des entreprises du bâtiment. S’interroger sur la pénibilité dans le BTP, c’est aborder le secteur d’activité qui, en France, présente les indicateurs de santé au travail les plus préoccupants.

Un secteur marqué par des conditions de travail difficiles


Le secteur du BTP représente plus de 1 million de salariés répartis dans plus de 310 000 entreprises de toutes tailles. Ce secteur est marqué par une grande variété de chantiers à effectuer et de tâches à réaliser, elles sont souvent exercées dans des conditions météorologiques difficiles et les activités sont constamment soumises à des situations exigeantes qui demandent une excellente condition physique et mentale. Les salariés de ce secteur doivent travailler dans des conditions à risques et s’exposer à « une usure professionnelle». En effet, il s’agit du secteur où les accidents du travail sont à la fois les plus fréquents et les plus graves. Le secteur du BTP demeure au-dessus de la moyenne concernant les maladies professionnelles avec arrêt, les maladies professionnelles avec incapacité permanente et les maladies professionnelles mortelles. C’est un secteur qui préoccupe le gouvernement et les entreprises, c’est pourquoi, depuis plusieurs années des lois sont votées pour parvenir à améliorer les conditions de travail de ce secteur en instaurant un dialogue social, en augmentant la prévention des risques, en multipliant les contrôles de santé au travail et en réorganisant mieux le travail. Les emplois conducteurs de travaux par exemple sont des métiers touchés par les conditions de travails difficiles. En France on recense 38,7%, d’emplois qui seraient exposés à la pénibilité, selon une étude menée récemment par Altaïr Conseil

pénibilité-travail-secteur-btp

"Le secteur du BTP représente plus de 1 million de salariés répartis dans plus de 310 000 entreprises de toutes tailles."

Les lois relatives à la pénibilité


La pénibilité au travail est définie dans le code du travail « par une exposition à un ou plusieurs facteurs de risques professionnels susceptibles de laisser des traces durables, identifiables et irréversibles sur la santé »
Le 1 février 2012, une nouvelle loi oblige les entreprises du secteur du bâtiment à tracer les expositions dangereuses de leurs salariés et de constituer des fiches individuelles pour tenir à jour les risques que chacun d’entre eux subissent au quotidien
Le 1 Janvier 2015, le gouvernement souhaite mettre en place un compte de pénibilité présenté comme une avancée sociale majeure, afin que les salariés puissent revendiquer leurs droits de partir plus tôt à la retraite en fonction de la pénibilité subite pendant leurs parcours professionnels. Ce compte de pénibilité sera transmis au CARSAT, organisme de retraite et santé au travail, afin que les salariés puissent cumuler des points en fonction des expositions plus ou moins dangereuses qu’ils subiront. Le salarié pourra convertir les points obtenus par une reconversion professionnelle moins pénible pour financer une formation « en vue d’accéder à un emploi non exposé ou moins exposé » ; un temps partiel payé temps plein ; une retraite progressive ou un départ anticipé à la retraite. Cette nouvelle loi souhaite responsabiliser les entreprises, ainsi, les dépenses générées par l’utilisation du compte seront prises en charge par un fonds financé par deux cotisations patronales.


Aujourd’hui on peut recenser en France plus de 5,2% des salariés soit 3,5 millions de personnes qui travaillent par exemple de nuit. 22% des ouvriers le font aussi occasionnellement ou souvent selon l'Insee.

Cet article vous a plu ? Retrouvez nous sur les réseaux sociaux :

 

Ces articles devraient également vous intéresser :

 

mettre-compte-btp

Se mettre à son compte dans le BTP

évolution-btp-durable

Une évolution vers le BTP durable

Emploi construction

 

Formation btp

Projobnow
Page personnel
Page personnel
 
Apave formation
Apave formation
Apave formation