Accueil > Actualité > L'actualité de la formation continue > Le bilan de compétences, comment ça marche ?

Le bilan de compétences, comment ça marche ?

Date de publication : 01/02/2021
Vous avez déjà quelques années d’expérience professionnelle et vous souhaitez y voir plus clair dans votre parcours. Le bilan de compétences permet de faire un point sur votre vie professionnelle, d'analyser vos compétences, vos aptitudes et vos motivations.
Le bilan de compétences permet de répondre à des questions que vous vous posez depuis quelques temps et auxquelles vous avez du mal à trouver des réponses : Etes-vous épanoui dans votre travail et votre entreprise ? Avez-vous fait les bons choix depuis la fin de vos études ? S’agit-il de simples ajustements ou envisagez-vous un changement complet et vous orientez vers un tout autre métier ?
Le bilan de compétences permet de répondre à toutes ces questions.

Le bilan de compétences

Le bilan de compétences, au niveau juridique ?

Le bilan de compétences est inscrit dans le code du travail. Grâce aux réponses que vous allez obtenir, vous allez pouvoir définir un projet professionnel cohérent ou un projet de formation. Réalisé pendant les heures de travail ou en dehors, il se déroule toujours dans un organisme agréé qui garantit la totale confidentialité.

Si vous choisissez de le faire en dehors du temps de travail, vous n’êtes pas tenu d’en informer votre employeur. Dans le cas contraire, vous devez faire une demande de congé de bilan de compétences.

Quelles sont les conditions requises pour faire un bilan de compétences ?

En étant en CDI, il faut avoir travaillé 5 annnées consécutives ou non dont 12 mois dans l’entreprise dans laquelle vous effectuez la demande de bilan de compétence. En étant en CDD, il faut avoir travaillé 24 mois consécutifs ou non au cours des 5 dernières années dont 4 mois, consécutifs ou non, au cours des 12 derniers mois.

Vous devez faire une demande à votre employeur, 2 mois avant le début du bilan et celui-ci a 30 jours pour répondre. Sans réponse de sa part, vous pouvez considérer que c’est acquis. A noter qu’un délai de franchise de 5 ans doit être respecté entre deux bilans de compétences.

Les étapes du bilan de compétences ?

Le bilan de compétences dure 24 heures maximum, soit 3 à 4 jours. Tout d’abord, vous avez un entretien avec un consultant pour vous présenter l’exercice et également vous présenter. Ensuite, le consultant rentrera réellement dans le vif du sujet en analysant vos aptitudes et votre personnalité en passant par des tests. A la fin de la mission, vous repartez avec un document de synthèse qui fixe les grandes lignes de votre projet et les étapes de mise en œuvre.

Comment financer son bilan de compétences ?

Le financement classique passe par le nouveau droit à la formation professionnelle, le Compte personnel de formation ou CPF. Depuis le 1er janvier 2017, le bilan de compétences peut être financé par les heures CPF.

Pour monter un dossier de formation vous devez vous rendre sur le site moncompteformation.gouv.fr. Vous pouvez également faire une demande de financement auprès du Fongecif. Après accord, le Fongecif s’engage à prendre en charge une partie, voire la totalité du coût du bilan.

 

D'autres articles qui pourraient vous plaire

La formation à distance a le vent en poupe !
26/02/2021
Avec l’accélération du digital et en plus la crise sanitaire et les périodes de confinement et de couvre-feu, la formation à distance s’est fortement développée. Effet, vous êtes depuis quelques mois souvent chez vous et se déplacer est devenu plus compliqué. Rejoindre un centre de formation n’est pas si simple et l’idée de rester chez soi tout en se formant est devenue une solution idéale. Très simplement, il vous suffit d’avoir un ordinateur et une connexion Internet et c’est bon ! Nous avons choisi de vous donner quelques bonnes raisons pour concrétiser ce choix, se former à distance !

...




Domaliance : De l’hôtellerie aux services à la personne, portrait d’une reconversion
22/02/2021
La crise sanitaire a poussé près de 715 000 salariés à la reconversion professionnelle. Parmi eux, une grande majorité est issue des secteurs du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration. Beaucoup de ces salariés se sont orientés vers les nombreux métiers du service à la personne et s’épanouissent aujourd’hui pleinement dans leurs nouvelles missions. Un secteur porteur offrant de nombreuses opportunités de reconversion. C’est le cas de Nathalie, 44 ans, aide ménagère à Reims, en Champagne-Ardenne. Rencontre.

...