Direct emploi : offres d'emploi, formation, alternance et stage
Accueil > Actualité > L'actualité Handicap > Les stéréotypes sur le handicap

Les stéréotypes sur le handicap

Date de publication : 31/08/2020
Comment se définit le handicap en entreprise ?
Comment les entreprises incluent-elles le handicap au travail ?
Comment la loi de 2005 s’applique-t-elle dans les entreprises ?

stéréotypes sur le handicap

La loi de 2005 constitue Le texte sur les droits des personnes en situation de handicap et détermine des obligations en matière d’emploi de personnes handicapées pour toutes entreprises de plus de 20 salariés.

Voici ses principales implications : La déclaration annuelle et le paiement d’une contribution à l’Agefiph, pour les entreprises ne remplissant pas cette obligation, et l’obligation de négocier les conditions d’accès à l’emploi, à la formation, à la promotion professionnelle et le principe de non-discrimination.

Dans le monde professionnel, le handicap recouvre un grand nombre de situations donc les conséquences sur l’emploi peuvent être variables. L’Agefiph recense six grandes familles de handicap : le handicap visuel, le handicap mental, les maladies invalidantes, le handicap psychique, le handicap moteur et le handicap auditif.

Le handicap au travail est un sujet sensible en entreprise car particulièrement lié à des stéréotypes et des clichés.

Cette imagerie contribue à nourrir une perception inexacte du handicap. Par exemple, les personnes handicapées seraient moins productives et peineraient à effectuer le travail à la même vitesse. Pourtant, de nombreux contre-exemples prouvent que le handicap n’impacte pas la productivité. En effet, la peur et la méconnaissance du handicap constituent les principales barrières.

Lorsque l’on explore les freins à l’intégration d’une personne en situation de handicap, les résistances suivantes viennent en premier : La question de la productivité, la peur du handicap, la réalité du métier, l’aménagement de l’espace de travail.

La plupart des personnes qui sont en situation de handicap et en recherche d’emploi, ont un handicap que l’on ne voit ou que l’on ne perçoit pas d’un premier regard. Aussi, par peur des discriminations à l’embauche ou de la réaction du manager une fois en poste, de nombreuses personnes préfèrent ne pas déclarer leur handicap.

Pour permettre une avancée pour une meilleure compréhension du sujet, le travail de l’équipe Inclusion vise d’abord et avant tout à évangéliser. Tables rondes, événements, magazines, intranet, tout est bon pour faire parler du handicap.

Il est indispensable de montrer aux personnes en situation de handicap, à tous les salariés et aux nombreuses personnes qui n’osent pas déclarer leur handicap que l’inclusion est possible.

Pour intégrer au mieux des handicaps, il faut aussi développer le volet formation. Ainsi, quelqu’un qui intègre une personne handicapée dans son équipe peut solliciter l’aide de la mission handicap.

L’accompagnement managérial est tout aussi important dans l’accueil d’une personne handicapée. Selon le handicap, le manager doit être formé à répéter les consignes, savoir communiquer. La formation des personnes en situation de handicap, peut permettre le maintien dans l’emploi quand on veut changer de poste, se former à un autre métier, passer en télétravail…

Sur le sujet du handicap, c’est sûrement la question de la perception des travailleurs handicapés qui est la plus décisive.

Il y a encore beaucoup de travail mais les mentalités évoluent et les situations sont bien plus favorables qu’il y a une vingtaine d’années !

Alors, retrouvez nos offres d’emploi notamment avec notre partenaire Talents Handicap !
 

D'autres articles qui pourraient vous plaire

20ème forum en ligne national TalentsHandicap
04/09/2020
Du 18 septembre au 15 octobre 2020, 20ème forum en ligne national TalentsHandicap pour l’emploi de candidats en situation de handicap

...




Les réglementations sur le handicap en entreprises
04/06/2020
Depuis plus de 20 ans, les sociétés d'au moins 20 salariés doivent embaucher au moins 6% de personnes handicapées. Dans le cas contraire, elles doivent payer une contribution à l'Association nationale pour la gestion du fond d'insertion professionnelle des handicapés (Agefiph). Depuis 15 ans, ces mesures ont été renforcées et les pénalités rendues plus sévères.

...