Direct emploi : offres d'emploi, formation, alternance et stage

Accueil - Conseil - Conseil lettre de motivation


Le Plan

Le plan de la lettre de motivation convient d'être réalisé selon une approche traditionnelle. Vous devez respecter une certaine logique.

Plan lettre motivation

Après la rédaction d'un brouillon complet et adapté à l'emploi désiré, vous êtes désormais apte à vous atteler à la rédaction de votre lettre d'accompagnement. Sachez qu'il y a différentes manières de rédiger une lettre de motivation. Vous ne rédigerez pas de la même façon une candidature spontanée qu'une candidature répondant à une offre précise.

1- Dans le cas d'une candidature suite à une annonce

En effet, dans la rédaction du plan d'une lettre, pas question de se contenter de glisser en vrac tout ce que l'on souhaite livrer à son lecteur. Il s'agit de hiérarchiser les informations utiles pour qu'elles s'enchaînent le mieux possible, c'est ce qu'on appelle le « fil rouge ». La responsable de recrutement chez Direct Emploi vous conseille de construire votre lettre en prévoyant trois paragraphes que l'on peut résumer par MOI-VOUS-NOUS :

« Moi » : ce que je peux vous apporter

« Vous » : pourquoi vous m'intéressez

« Nous » : ce que nous pouvons faire ensemble


Coordonnées

En 1er lieu, vous devez structurer votre lettre en inscrivant vos coordonnées. Elles sont exactement les mêmes que celles présentent dans votre Cv. C'est-à-dire votre nom, votre prénom, votre adresse, votre numéro de téléphone ainsi qu'une adresse mail viable et professionnelle. Vous inscrirez en haut à gauche : votre nom et les coordonnées : adresse, numéro de téléphone, adresse e-mail et en haut à droite : le nom et les coordonnées de l'entreprise. En dessous à droite : la date et le lieu de rédaction de la lettre. Vous noterez également en dessous à gauche l'objet « candidature au poste de » complété par une formule d'ouverture « Madame, Monsieur » ou encore « Monsieur le Directeur ».

L'objet et la référence de l'offre

Ici vous indiquez pour quel poste vous postulez, où vous avez trouvé cette annonce et inscrirez la référence de l'offre. Cela vous permettra d'obtenir davantage de place pour vous constituer une « accroche » convaincante.

Objet et référence lettre motivation

Introduction : J'accroche le lecteur

Pour cette « accroche », Il est judicieux lors de la rédaction de se concentrer à faire une introduction dynamique et convaincante afin de donner envie aux recruteurs de lire la suite de votre document. Précisez pourquoi vous postulez au poste de « … », les raisons pour lesquelles ce poste vous affectionne tout particulièrement et en quoi cette annonce vous semble être un tremplin dans votre carrière. Reprenez l'intitulé exact que vous avez lu dans la petite annonce pour que le recruteur saisisse instantanément l'objet de votre écrit. Dès cette petite introduction, le recruteur aura déjà une idée de votre projet professionnel, de vos motivations et de votre expérience. « Rare sont les candidats qui s'obligent à faire ce type d'introduction et pourtant, ce sont souvent les candidatures qui plaisent le plus car elles sont faciles et claires » explique la responsable RH de Direct Emploi.

Exemple d'accroche subtile « Dans le souci de satisfaire les consommateurs, j'ai remarqué que vos investissements en recherche et développement ont grimpés de 15 % l'an passé. » Ici vous montrez que vous vous êtes intéressé en profondeur et de manière efficace à la société.

Exemple d'accroche à éviter « Votre offre d'emploi pour un poste de responsable communication a retenu toute mon attention. » Ce sont des expressions que les recruteurs ne supportent plus et donc ne lisent plus.

Une excellente accroche donne le ton à votre lettre. Des phrases simples, courtes, interpellant le lecteur, donneront de l'auteur une image dynamique. Au contraire, si vous vous attardez à formuler des phrases compliquées vous risquez de l'ennuyer.

Partie 1 : Ce que je peux vous apporter

Cette première partie vous présente. Vous pouvez expliquer les raisons de votre candidature. Par exemple « Actuellement en Master 2 à l'ISCOM Paris, je recherche dans le cadre de mes études, un stage conventionné d'une durée de 6 mois afin de me professionnaliser et de me constituer une expérience solide dans le monde du travail ». Il est nécessaire d'informer le lecteur sur ce que vous recherchez sans trop vous y attarder. N'oubliez pas que ce qui intéresse le recruteur c'est de découvrir votre personnalité, votre profil, vos forces et en quoi vous êtes différents des autres candidats. Il est alors judicieux de détailler brièvement vos expériences et vos missions, seulement celles qui correspondent au poste ! Bien sûr ne faites pas l'erreur de présenter des qualités ou des résultats qui n'apporteront rien à la société. Une lettre d'accompagnement n'est pas « un fourre-tout ». Vous devez donner envie au recruteur de vous engager et devez après cette partie lui avoir fait comprendre dans quelle mesure vous êtes indispensable à l'entreprise. Cet exercice est difficile car vous ne devez en aucun cas tomber dans la vantardise et dans le superflu. L'arrogance ne plait pas aux recruteurs, ils penseront que vous mentez et ne vous feront pas confiance. Trouver le juste milieu c'est convaincre brillamment tout en restant modeste. En résumé, il est impératif que le recruteur retrouve dans cette partie les réponses aux questions suivantes :

- « Qu'est-ce que vous recherchez ? »
- « Pourquoi cette entreprise vous engagerait-elle ? »
- « En quoi deviendrez-vous un élément indispensable »
- « Pourquoi voulez-vous travailler dans cette entreprise ? »

A noter : Cette partie fait environ 4 à 6 lignes maximum

Partie 2 : Pourquoi vous m'intéressez

Dans cette seconde partie, vous parlerez essentiellement de l'entreprise et pourquoi vous l'avez choisie plutôt qu'une autre. Le recruteur doit comprendre que votre choix s'est porté sur eux non pas par hasard mais par réelle volonté liée à votre projet professionnel. C'est ici qu'il est important de bien connaitre l'entreprise et de s'être renseigné sur ses affectifs, son rayonnement et ses activités. En effet, ces informations pourront appuyer votre candidature et renforcer la cohérence de votre argumentaire. Par exemple, si vous postulez dans une entreprise de nouvelles technologies vous pourrez écrire « Votre entreprise X spécialisée dans les nouvelles technologies et dans l'univers du web me plait tout particulièrement. En effet, vous vous développez dans un secteur d'activité en pleine évolution qui promet une extension de carrière intéressante. Vous êtes au-devant des avancées technologiques et je souhaiterai intervenir dans vos actions ».
Bien souvent les candidats restent muets sur l'entreprise car ils la connaissent mal ou très peu et ne se sont pas donné la peine de rechercher en profondeur des informations sur la structure de l'établissement. C'est un point négatif et regrettable car le recruteur se rend compte très rapidement que vous démarchez toutes les entreprises de la même manière sans véritable motivation. Si vous omettez de parler « d'eux » les recruteurs auront deux comportements : Soit votre candidature (Cv + Lettre) est intéressante et alors il décidera de passer outre ce point, soit votre candidature n'a rien d'original et le tout finira à la poubelle. Ne prenez pas ce risque surtout si vous postulez pour un emploi prisé et fortement concurrencé. Cependant, il ne s'agit pas non plus de « lécher les bottes » de l'entreprise. N'informez pas le recruteur sur des éléments qu'il connait déjà « Votre entreprise, leader mondial de la téléphonie mobile … » par exemple. Vous devez simplement démontrer que sa compétence vous intéresse pour une raison liée à votre métier et vos domaines de compétences dans le secteur.

Partie 3 : Ce que nous pouvons faire ensemble

Après avoir insisté sur ce que vous pourrez apporter à l'entreprise et pourquoi vous souhaitez intégrer les effectifs de celle-ci, vous devrez vous attacher à combiner ces deux parties pour mettre l'accent sur ce que vous pouvez faire ensemble. Votre personnalité et leur domaine d'activité sont compatibles ? N'hésitez pas à le signaler subtilement. Cette dernière partie va appréhender le projet commun entre vous et l'entreprise et votre capacité à bâtir ensemble un avenir solide pour la société. Il peut être bien vu de mettre en avant vos perspectives communes et de montrer que vos méthodes et techniques acquises chez vos anciens employeurs pourront apporter de sérieuses clés pour avancer dans le futur et conquérir de nouveaux marchés. Ici, vous étayerez des preuves et des faits concrets pour donner envie au recruteur de vous rencontrer. Par exemple, vous pourrez écrire une phrase du type « Votre expérience combinée à mon esprit d'initiative permettront (...) ». Le détail de votre motivation permet de montrer à votre recruteur que vous avez bien cerné l'emploi auquel vous postulez et que votre choix ne s'est pas fait par dépit ! Une lettre de motivation qui ne tiendrait pas compte de cette dimension sur l'entreprise, ne saurait convaincre votre recruteur.

Conclusion : Je décroche un entretien

Dernier paragraphe de votre lettre, il est également l'un des plus importants car il clôture votre argumentaire. Après un développement minutieusement adapté et construit, votre objectif, il ne faut pas l'oublier, est de proposer au recruteur de vous rencontrer. Il ne vous reste plus qu'à exprimer votre requête. Respectez le « fil rouge » évoqué précédemment toujours dans un souci de cohérence. Pour introduire votre volonté de rencontrer le recruteur, rappelez synthétiquement pourquoi vous l'avez contacté. Par exemple « souhaitant donner un nouvel essor à ma carrière, je suis alors très intéressé par le poste «X » à pourvoir au sein de votre société ». Après cette conclusion vous ajouterez une expression du type « Vous trouverez ci-joint mon Curriculum Vitae et je me tiens à votre disposition pour vous rencontrer lors d'un entretien, fixé à votre convenance ». Vous finirez par « Dans cette attente, je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, mes salutations les plus respectueuses et non « je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur l'expression de mes salutations distinguées » car on exprime des sentiments mais pas des salutations.

A noter : Ne commettez pas l'erreur classique d'utiliser le conditionnel dans votre lettre de motivation. La plupart des recruteurs l'interprètent comme un manque d'assurance alors qu'ils ont besoin de salariés qui soient sûrs d'eux. Conjuguez vos verbes au présent, éventuellement au futur, ce qui prouvera que vous vous projetez d'ores et déjà dans le poste que vous convoitez.

2- Dans le cas d'une candidature spontanée

La candidature spontanée est un exercice difficile. N'ayant aucun appui informatif, vous devrez rassembler les renseignements pertinents sur l'entreprise, le secteur d'activité et le destinataire auquel la candidature sera adressée.

Comme pour la candidature en réponse à une annonce, la candidature spontanée ne doit jamais ressembler à un envoi massif de lettres identiques à des dizaines d'employeurs potentiels. Pour que votre candidature spontanée soit réussie, il va falloir la personnaliser. Encore plus que dans une candidature à une petite annonce, vous devez montrer dès le départ que vous n'avez pas choisi l'entreprise par hasard. C'est pourquoi, il est important de vous renseigner sur l'entité. Quelle personne dirige le service pour lequel vous postulez ? Adressez-vous directement à lui dans votre lettre. Pourquoi voulez-vous travailler là-bas ? Vous pouvez écrire « J'apprécie votre culture d'entreprise » par exemple. Avant de rédiger votre accroche, respectez les mêmes règles que lors d'une candidature à une petite annonce. A savoir, vos coordonnées ainsi que l'objet de votre candidature : « candidature spontanée en qualité de responsable marketing » par exemple.

La candidature spontanée ne répond pas à un plan particulier elle doit simplement être constituée des éléments suivants et répondre aux questions des recruteurs :

1- Pourquoi ce candidat m'écrit-il en particulier ?
2- Que me propose-t-il de concret ?
3- Que va –t-il m'apporter de plus que les autres ?
4- Qu'ai-je appris sur lui ?
5- Ai-je envie de rencontrer ce candidat ?

• Une accroche


Vous pouvez commencer votre lettre en rappelant la compétence-phare de votre CV ou en avançant une piste de réflexion pour résoudre un problème auquel l'entreprise est confrontée. Le ton de votre candidature spontanée doit être direct, dynamique et argumenté. Votre objectif est de faire comprendre au recruteur pourquoi vous le sollicitez notamment dans le cadre d'une candidature spontanée, vous devez immédiatement susciter son intérêt du recruteur.

• Ses compétences


Montrez grâce à cette candidature que vos compétences sont en adéquation avec les activités et les besoins, actuels ou futurs, de la société. Enchaînez sur vos expériences, vos formations ou vos qualités, tout en veillant à ne pas répéter votre CV.

• Les raisons de votre candidature


Expliquez votre choix en détaillant les raisons qui vous poussent à postuler pour cette entreprise. Par la suite, évoquez en quoi leur secteur d'activité représente une passion. Vous devez connaitre, bien davantage que dans une candidature pour une annonce, le groupe, la filiale, le métier que vous souhaitez exercer. Ce qui intéresse les recruteurs c'est de savoir en quoi cette entreprise constitue un tremplin dans votre projet professionnel.

• La proposition d'entretien


Comme dans la rédaction d'une candidature pour une annonce, votre objectif est d'obtenir une entrevue afin de pouvoir développer devant le recruteur des points importants qui pourront appuyer votre candidature. Après avoir renseigné l'entreprise sur vos compétences, votre projet professionnel et les raisons qui vous poussent à candidater, veillez à proposer de manière subtile et adroite une entrevue. Par exemple, vous pouvez écrire « Nous pourrons nous entretenir à votre convenance sur l'objet de ma requête ». Il peut être également très apprécié d'informer le lecteur sur vos disponibilités. En effet vous pouvez dire « Je reste à votre disposition pour un éventuel entretien tous les jours à partir de 19 heures. Vous pouvez également laisser un message sur le répondeur ».

• Après l'envoi de la candidature spontanée


Après avoir proposé à l'entreprise vos services, n'attendez pas que l'employeur vous contacte. Il est conseillé de décrocher votre téléphone pour relancer l'employeur et savoir si votre candidature a intéressé l'entreprise. En effet, cet appel appuiera votre grande motivation et vous permettra de marquer l'esprit de l'employeur. Essayez de décrocher un entretien pour présenter vos compétences. Même si aucun poste n'est à pourvoir pour le moment, ne vous découragez pas. Prochainement l'entreprise aura peut-être des besoins en recrutement après départ d'une personne de l'équipe en place, une démission, un CDD pour remplacer un salarié malade, un congé maternité, de nouveaux projets qui se développent ainsi que d'autres raisons diverses et variées. C'est là que vous intervenez. Si votre candidature est percutante et à retenu sur le moment l'attention du recruteur, il pourra à ces occasions repenser à votre candidature.

Notre conseil : Vous mettre dans la peau du recruteur afin de garder un esprit critique.