Direct emploi : offres d'emploi, formation, alternance et stage

Accueil - Conseil - Conseil entretien d'ambauche


L'entretien, une aventure qui commence avant même le rendez-vous

Ca y est, vous avez décroché un entretien dans la boîte dont vous rêviez, il est maintenant temps de préparer en amont quelques détails afin d'arriver serein et confiant.

• Se renseigner sur l'entreprise


En 1er lieu, il est de votre devoir de vous renseigner sur l'entreprise dans laquelle vous allez être reçu. Prenez note de l'adresse postale de votre rendez-vous et tentez de vous constituer un itinéraire précis. « Lors de l'entretien, vous devez être en mesure de résumer l'activité de la société » préconise Madame Abot, responsable RH. Il est donc judicieux de fouiller le site internet de fond en comble afin de déterminer quelle est sa structure, comment la société fonctionne et connaitre ses actualités de communication interne et externe. Si vous le pouvez, il est conseillé de chercher sur la plateforme internet des informations sur la personne qui vous reçoit. Par ce biais, vous vous sentirez plus confiant car vous aurez déjà en tête une idée du physique et du parcours de votre interlocuteur. Vous vous sentirez moins à nu devant lui, ayant appris vous aussi des choses sur cette personne.
Enfin, quel que soit le poste pour lequel vous postulez, « vous devez être conscient du marché de l'entreprise, analyser ses contraintes, ses forces, ses faiblesses afin d'être force de proposition si on vous demande votre avis » selon Madame Abot, directrice RH de Direct Emploi. Toutes entreprises se situent dans un environnement fortement concurrentiel et les concurrents sont très souvent les 1ers obstacles au développement d'une entreprise. Faites une check liste des concurrents directs. Ce sont ceux qui proposent un produit ou un service similaire à celui de l'entreprise. Egalement, n'oubliez pas de prendre en compte les concurrents indirects qui peuvent être multiples. Ils représentent un produit ou un service différent mais répondant au même besoin que l'entreprise concernée. Vous devez être aussi capable de retenir les chiffres clés de l'entreprise. Par exemple son chiffre d'affaires, son nombre de salariés, le nombre d'entreprises qui lui sont concurrentes ou des chiffres importants qui concernent le secteur d'activité dans lequel vous vous trouvez. Votre interlocuteur ne sera qu'impressionné de savoir que vous vous êtes renseigné et êtes incollable sur votre objectif.

• Les outils à prévoir


Pendant l'entretien vous serez amené à écrire certaines informations et à parler longuement à votre interlocuteur. Des outils sont donc indispensables afin d'être opérationnel. En effet, il est conseillé d'avoir sur soi une montre (à l'heure !) un stylo (qui fonctionne !) et un bloc note (qui écrit ?!) pour pouvoir noter tous les commentaires importants et nécessaires seulement, du recruteur.
Souvent l'erreur des candidats est de se dire, en amont, que celui-ci possède forcément votre lettre de motivation et votre Curriculum Vitae car il vous a proposé un entretien sur cette base. Erreur, il est extrêmement important de venir avec son CV, sa lettre de motivation ainsi qu'avec l'offre d'emploi pour laquelle vous avez postulé. Munissez-vous également d'un agenda s'il est question de reprogrammer un prochain rendez-vous avec cette personne, de noter des choses à faire ou tout simplement de voir avec lui quand reprendre contact. Le tout accompagné de pastilles à la menthe pour une haleine qui ne vous lâchera pas, ainsi qu'un porte-documents attestant de votre professionnalisme.

• Préparer son entretien à haute voix


Le stress est souvent la cause principale de blancs dans un dialogue ou de bégaiements impromptus. Direct emploi vous conseille de préparer votre entretien à haute voix pour mieux appréhender ce que vous aurez à dire. Le miroir peut être un excellent moyen de s'auto évaluer. Si vous ne souhaitez pas parler tout seul, vous pouvez demander à un collègue, un ami ou une personne de votre famille de simuler un entretien. Anticipez ce que vous direz sur vous-même, comment vous présenter et comment vous allez dégager les aspects positifs de votre personnalité.
« En tant que responsable RH, je suis souvent amenée à demander aux candidats de se présenter sous un angle différent en omettant de parler de leurs formations professionnelles. C'est un exercice plus difficile qu'il n'y parait c'est pourquoi vous devez anticiper et avoir déjà en tête comment vous présenter sans rentrer dans l'univers professionnel » renseigne Madame Abot. Par exemple, êtes-vous sportif ? Etes-vous un artiste ? Un chanteur ? Vous pourrez vous définir grâce à ce type d'extra professionnel. Egalement, vous pouvez utiliser un dictaphone pour vous enregistrer et ainsi rectifier vos tics de langage, fréquents. « J'ai souvent rencontré en entretien avec des candidats stressés qui s'exprimaient avec des EUH ; HUM ; OUI EUH, toutes les deux secondes, ce n'est franchement pas professionnel, vous perdez votre crédibilité et le recruteur décroche très vite de votre argumentaire».

• La tenue


Après avoir étudié l'entreprise et les questions susceptibles de vous être posées, il faut maintenant s'attarder à soigner sa présentation ! Votre physique est une des premières choses que le recruteur aura sous les yeux et cela pourrait influencer son jugement, d'où la nécessité de soigner son image. « J'ai plusieurs fois rencontré des jeunes femmes habillées vulgairement, cela est rédhibitoire pour la suite de l'entrevue » souligne Madame Abot. Pour certains métiers, l'apparence est d'autant plus importante car les salariés sont en contact direct avec la clientèle. Il est vrai que le choix de la tenue se porte essentiellement sur vos go ûts et sur votre disposition à être à l'aise dans vos vêtements. Néanmoins, chaque métier requiert d'avoir une tenue adaptée à son univers. Pour les métiers qui ne sont pas ceux de la banque, du droit, du commerce par exemple, optez pour un vestiaire neutre, détendu mais professionnel. Un pantalon noir, des chaussures noires, une veste et un haut sobre feront très bien l'affaire.
En ce qui concerne les métiers créatifs tels que le secteur de la publicité, de la communication, du design ou même des métiers référent à la culture en général, tentez de trouver une tenue travaillée, à la mode, moderne et dynamique. Vous devez vous positionner comme étant un professionnel qui vit avec son temps, au courant des tendances du milieu.

En ce qui concerne la tenue pour les femmes, n'optez surtout pas pour un vestiaire sexy en vous disant que votre interlocuteur, sera attentif à cette attention. La recherche de la séduction lors d'un entretien est autorisée mais seulement si vous séduisez votre interlocuteur avec votre personnalité et votre professionnalisme. La séduction n'est donc pas à proscrire, mais elle doit être étudiée et psychologique. Le maquillage est souvent perçu comme quelque chose de vulgaire s'il est trop visible. Optez donc Mesdames, pour quelque chose de léger et coordonné avec votre tenue. Un blush rosé et du mascara vous donnera bonne mine et mettra en lumière votre visage. Bien qu'il faille éviter les maquillages trop conséquents, il est néanmoins préférable de se maquiller même très légèrement afin de montrer au recruteur que vous êtes quelqu'un d'apprêtée. La négligence physique est très souvent opposée à une bonne sociabilité et par conséquent à votre bon rapport avec les autres.

La tenue formelle d'un homme en 6 points

Pour les hommes, il est question de se raser la barbe pour tous les métiers en relation directe avec la clientèle. Les métiers créatifs, eux, permettent davantage ce style « négligé » car il rentre dans l'esthétisme moderne et dynamique de notre temps. La tenue représente pour le recruteur l'effort que vous faites pour décrocher cet emploi.

Pour les métiers en contact direct avec la clientèle, comme les commerciaux ou les conseillers, présentez-vous en costard cravate et pour les femmes en tailleur, ce sont des vestiaires appropriés aux secteurs d'activité. Il faut rester dans une tenue classique et sobre, élaborée et ajustée au poste pour lequel vous vous proposez.

Vetements pour entretien

• Le pantalon :

C'est le premier vêtement que vous devez choisir. Le pantalon doit être en accord avec la veste et il est plus récurrent d'avoir un costume 2 pièces. Les couleurs vives, les motifs, les rayures ou tout autre pantalon extravagant sont à proscrire. Optez pour un pantalon sombre et sobre, bleu, gris ou noir.

• La veste :

Toujours en accord avec le pantalon. Porter un costume dépareillé est acceptable seulement si les couleurs vont bien ensemble et que le style des deux vêtements sont en cohérence.

• La chemise :

La plupart des personnes ne se sentent pas à l'aise dans des chemises rayées ou de couleur. Il est conseillé de choisir de préférence une chemise blanche ou bleu foncé simple afin de se sentir confiant dans ses vêtements.

• La cravate :

De préférence une cravate unie sobre, chic et foncée. Vous pouvez en choisir une de couleur rouge ou bleue mais méfiez-vous de l'image que vous renvoyez. De plus, les noeuds papillon sont à proscrire, car ils renvoient une image vieillotte et peu adapté à une recherche d'emploi.

• La ceinture :

Chez les hommes, la ceinture peut devenir rapidement un élément qui peut faire tâche dans votre allure. Choisissez une ceinture sobre, sombre avec une boucle peu apparente et discrète.

• Les chaussures :

Elément tout aussi important que la veste et le pantalon, vos chaussures doivent être obligatoirement noires, polies et vernies avec éventuellement un petit talon. Vous accompagnerez vos chaussures de chaussettes noires et fines, afin d'éviter que le recruteur aperçoive, lorsque vous vous assoirez, une partie de votre mollet.

• Se constituer un carnet avec les questions pertinentes à posées


Lors de l'entrevue, le recruteur vous posera très souvent la question suivante « Avez-vous des questions ? ». Nous y reviendrons par la suite, mais vous devez vous préparer à cette éventualité. Direct Emploi vous conseille de vous constituer dans un carnet une petite liste de questions pertinentes à poser au recruteur en fin d'entretien (voir rubrique l'entretien coté candidat n°3).
Ces questions doivent être prévues en fonction du poste et de l'entreprise. Selon Madame Abot « il n'y a pas de questions toutes faites, c'est à vous de trouver celles les plus cohérentes et les plus intéressantes pour laisser une impression positive ». Poser des questions reflète une attitude pro active, très appréciées des employeurs.