Direct emploi : offres d'emploi, formation, alternance et stage

Accueil - Conseil - Conseil entretien d'ambauche


Comment bien se préparer pour le deuxième entretien ?

Si vous passez un deuxième entretien d'embauche, c'est que vous avez réussi le premier, et que vous plaisez au recruteur. Cependant, tout n'est pas encore gagné, le deuxième entretien est souvent plus décisif que le premier car la concurrence se resserre et que vous ne vous adressez plus aux mêmes personnes. Voici quelques conseils pour bien vous préparer à votre deuxième entretien.

1- Garder en mémoire le déroulement et le contenu du premier entretien

L'entreprise vous a convoqué pour un deuxième entretien d'embauche, c'est-à-dire pour approfondir les points qui ont déjà été abordés dans le premier entretien, mais sans les répéter. C'est aussi l'occasion d'aborder de nouveaux aspects.

Tout d'abord, vous devez préparer votre deuxième entretien d'embauche en faisant le point sur le premier. En effet, relisez toutes les informations que vous avez notées, remémorez-vous les questions que l'on vous a posées et les réponses que vous avez données. Le but est de dégager les points qui n'ont pas encore été abordés, et ceux qui n'ont pas été approfondis, car le second entretien portera probablement sur ceux-ci, du moins en partie. Pour cela, pensez à prendre des notes pendant votre premier entretien, ou bien écrivez tout ce que vous en avez retenu dès que vous en sortez, car l'on oublie très vite les détails qui ont été énoncés, et il serait malvenu de les faire répéter.

2- Adaptez-vous à votre interlocuteur

Il est très probable que votre interlocuteur ne soit pas le même qu'au premier entretien. Vous rencontrerez le supérieur hiérarchique, soit un manager soit le directeur. Celui-ci a bien s ûr eu un compte rendu de votre premier entretien et sait ce qui a déjà été dit. C'est pourquoi, si l'on vous pose les mêmes questions, ne répondez surtout pas la même chose, reformulez vos réponses, utilisez de nouveaux mots et enrichissez vos réponses en faisant des liens avec ce qui a été dit dans le premier entretien. Il faut montrer que vous avez creusé le sujet.

Afin d'approfondir, il vous sera utile de lire la presse spécialisée correspondant au domaine d'activité de l'entreprise, car cela vous permettra de prouver que vous êtes au fait des dernières informations, nouveautés, et que vous vous impliquez déjà dans le poste. En outre, il est probable que le recruteur vous pose des questions sur l'actualité du domaine d'activité, notamment pour évaluer votre degré d'intérêt et d'implication.

3- Faites le point sur vous-mêmes et préparez des questions

Généralement, le deuxième entretien porte principalement sur vos compétences. Le recruteur vérifiera l'adéquation de votre profil avec le poste auquel vous postulez. Là encore, il faut se démarquer du premier entretien. Il s'agit ici de relier chaque expérience, chaque point de votre CV à une ou plusieurs compétences, vous devez être capable d'expliquer comment vous avez acquis vos savoir-faire, ce qui vous a permis de les développer et pourquoi ils sont indispensables pour exercer votre profession. Faites des liens constants entre vous et l'entreprise, et particulièrement avec le poste que vous convoitez.

Enfin, le deuxième entretien ne sert pas uniquement au recruteur, il doit aussi vous être utile. Vous devez poser toutes les questions qui sont importantes pour vous. Par exemple, si aborder les questions pratiques telles que le salaire, les congés etc. vous paraît délicat au premier entretien, vous ne devez pas hésiter à en parler lors du second, si le recruteur n'aborde pas lui-même le sujet. Le but est de ressortir de cet entretien en ayant des réponses à toutes les questions que vous aviez.

Vos questions doivent aussi porter sur l'entreprise et le poste lui-même : Quels sont les aspects plus négatifs du poste, le prédécesseur a-t-il été promu, si oui, pourquoi l'a-t-il été, quelle est la culture d'entreprise,… Ces questions ont l'avantage de répondre à vos interrogations, mais aussi de démontrer votre intérêt pour le poste. Elles sont donc doublement bénéfiques.