Direct emploi : offres d'emploi, formation, alternance et stage
Suivez-nous : Icone-rss Icone-viadeo Icone-linkedin Icone-facebook Icone-google Icone-twitter
Accueil > Actualité > > Le métier d'infirmier(e) anesthésiste

Le métier d'infirmier(e) anesthésiste

Date de publication : 18/03/2020
L’infirmier/ère anesthésiste travaille au bloc opératoire sous la responsabilité de l’anesthésiste. Pendant l’intervention, il contrôle notamment le matériel d’anesthésie et surveille la réanimation.
On parle aussi d’infirmier/ère anesthésiste réanimateur.

Dans un contexte mondial, où on a tant besoin de ces profils, nous vous proposons de mieux comprendre ce métier, quelles sont les formations et les diplômes nécessaires ?
Quelles sont les principales fonctions d’un infirmier/ère anesthésiste réanimateur ? Quelles sont les qualités requises pour réussir dans cette voie ?
Et enfin quelles sont les évolutions possibles au bout de quelques années d’expérience ?

Infirmier(e) anesthesiste

Quelles sont les formations demandées ?

Pour être infirmier/ère anesthésiste, il faut être titulaire du DEIA, le diplôme d’État d’infirmier/ère anesthésiste. Celui-ci, reconnu au niveau master, se prépare via l'alternance en deux ans dans une trentaine d’établissements recrutant sur concours.

Le concours d'entrée est ouvert exclusivement aux infirmiers/ères et aux sages-femmes ayant deux ans de pratique professionnelle au premier janvier de l’année du concours d’entrée en école d’IADE. 

La préparation du DEIA comprend un enseignement théorique soit 700 heures de cours et pratique via un stage de 70 semaines. Un travail d’intérêt professionnel est présenté en fin de 2ème année.

Quelles sont les principales missions d’un infirmier anesthésiste réanimateur ?

L'infirmier/ère anesthésiste a en charge la sécurité du patient au cours de son anesthésie, que celle-ci soit générale ou locale, qu'elle ait lieu au bloc opératoire ou dans le cadre de la médecine d'urgence.

L’infirmier/ère anesthésiste ou IADE respecte un protocole établi par le médecin anesthésiste réanimateur. Il est le seul habilité, sous le contrôle de ce dernier, à appliquer les actes techniques très délicats que sont une anesthésie générale, une anesthésie locorégionale et une réanimation postopératoire.

Quelles sont les tâches en salle d’opération et au quotidien ?

En salle d’opération, l’infirmier/ère anesthésiste accueille le patient et prépare le matériel. Il seconde le médecin spécialisé pendant la durée de l’anesthésie, puis assiste au réveil de l’opéré, avec qui il reste en salle de surveillance.

En cas de douleurs postopératoires, c’est lui qui intervient avec les techniques anesthésiantes adaptées.

Au quotidien, l'infirmier anesthésiste doit assurer la vérification du matériel et des équipements médicaux, produits pharmacologiques et respirateurs.

Quelles sont les compétences et qualités requises ?

Le métier exige de la résistance à la fatigue et au stress et savoir travailler en équipe. L'infirmier/ère anesthésiste adapte son comportement et sa pratique professionnelle lors de situations critiques. Il doit faire preuve de réactivité dans les situations les plus urgentes, notamment au sein d'une équipe d'aide médicale urgente, où l'analyse et l'évaluation rapide des situations sont primordiales.

Il est consciencieux dans la gestion et le renouvellement des stocks de produits et de matériaux nécessaires à la pratique de son activité.  Enfin, les infirmiers/ères anesthésistes sont obligatoirement inscrits à l’Ordre national des infirmiers.

Quelles sont les évolutions de carrière possibles ?

Il existe plusieurs niveaux de progression, l’infirmier/ère anesthésiste diplômée d’État, l’infirmier/ère anesthésiste cadre de santé, avec fonctions d’enseignement, l’infirmier/ère anesthésiste cadre supérieure de santé, directeur des soins, d’école et coordinateur des soins.

En passant le DEIPA, le diplôme d'Etat d'infirmier en pratique avancée, il est possible de devenir infirmier/ère de pratique avancée. Celui-ci suit un patient confié par un médecin pour des tâches comme le renouvellement d'ordonnance, la prescription d'examens. Le DEIPA est une formation de niveau bac + 5 accessible en formation initiale et continue aux titulaires du DE infirmier ou d'une équivalence européenne et ayant 3 ans d'expérience.

 

Alors si vous êtes tenté par une carrière d’infirmier/ère anesthésiste réanimateur, n’hésitez pas à répondre aux nombreuses opportunités de carrière proposées sur Carrière Médicale !

Ces postes sont proposés sur toute la France, dans toutes les régions et tous les hôpitaux et cliniques de France !
 

D'autres articles qui pourraient vous plaire

Médecin urgentiste
19/03/2020
Dans un contexte très particulier d’épidémie du Coronavirus ou Covid-19 dans le monde entier, nous mettons en avant les métiers de la santé qui sont depuis quelques semaines en première ligne pour recevoir et apporter les premiers soins aux malades. Même si la situation est devenue plus compliqué, le travail du médecin urgentiste est de toute manière, vécu, comme son nom l’indique dans l’urgence ! Mais quelles sont les formations nécessaires pour exercer ce métier et quelles sont plus précisément les fonctions d’un médecin urgentiste ? Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier dont on dit qu’il faut avoir la vocation ! Peut-on également exercer ce métier pendant tout sa carrière de médecin, y a-t-il des évolutions possibles vers d’autres spécialités ?

...




Directeur de restaurant
17/02/2020
Le directeur de restaurant prend part à toutes les activités du restaurant pour parvenir à son objectif, faire de son établissement un lieu convivial et apprécié de tous. Mais comment devient-on directeur de restaurant ? Quelles sont les missions du directeur de restaurant et quelles sont les qualités requises pour réussir dans ce métier ? Enfin y a-t-il des évolutions possibles pour poursuivre sa carrière ?

...