Direct emploi : offres d'emploi, formation, alternance et stage
Suivez-nous : Icone-rss Icone-viadeo Icone-linkedin Icone-facebook Icone-google Icone-twitter
Accueil > Actualité > Article > Le marché du bio en pleine expansion !

Le marché du bio en pleine expansion !

Date de publication : 14/06/2016
Le marché du bio est un marché tendance qui attire de plus en plus de consommateurs. Direct Emploi s’est intéressé sur le sujet.

marché-bio-expansion

 

Le bio, on ne peut pas le louper ! Quand on regarde la télévision, impossible de rater les publicités élogieuses du bio. Même chose quand on se promène dans la rue, on passe souvent devant un magasin spécialisé dans le bio. Le marché du bio connait donc de beaux jours et semble répondre aux attentes des clients.

 

Le bio, un secteur agroalimentaire en plein essor

De plus en plus de français consomment des produits bio. Pour tout connaître du marché du bio, consultez cet article de Direct Emploi.

 

Quand bio rime avec dynamisme

Depuis 1999, la croissance du marché français des aliments biologiques ne cesse de progresser. En 2015, les ventes bio ont augmenté d’environ 15% par rapport à 2014 et ont atteint une valeur de 5.76 milliards d’euros, soit 14.7% de plus qu’en 2014 selon l’Agence Bio française pour le développement et la promotion de l’agriculture biologique. La production sur le sol français a également profité de cet essor de marché avec une augmentation de 23% des surfaces bio.
Aujourd’hui, ce sont 9 français sur 10 qui consomment des produits bio et 65% d’entre eux en consomment au moins une fois par mois. Les produits bio les plus appréciés par les clients français ont ceux provenant des rayons frais et des épiceries, bio évidemment.

Sous quelles formes le bio a-t-il le plus de succès ? Selon les chiffres, il s’agit de la consommation à domicile et la restauration collective. Dans le secteur scolaire par exemple, les trois quarts des établissements proposent aujourd’hui des aliments bio. La raison ? La forte demande des parents ! D’un point de vue chiffré, le marché bio représentait en 2015 3.2% des achats alimentaires de la restauration à caractère social, contre seulement 0.6% en 2008.
En ce qui concerne la consommation à domicile, la vente directe qui représente 23% des lieux d’achats privilégiés et les magasins spécialisés qui représentent 29% des lieux d’achats privilégiés sont les circuits qui progressent le plus même si les grandes et moyennes surfaces représentent 45% du marché bio et continuent d’être à 81% les lieux d’achats privilégiés devant les marchés avec 33%. Le nombre de distributeurs de produits bio a également augmenté de 8% en 2015.

Sur la question de l’emploi, il faut savoir qu’en 2015, les secteurs de l’agriculture biologique, de la transformation et de la distribution de produits biologiques représentaient plus 100 000 emplois à temps plein en France. Sur ces 100 000 emplois, seulement 2 000 dépendent des actions de contrôle spécifiques à ces activités. En somme, les emplois agricoles liés au secteur du bio constituent 10% du total des emplois agricoles français.

Cette dynamique de l’activité biologique dans le secteur agroalimentaire se confirme en 2016 ! Les premiers résultats du premier trimestre témoignent d’une croissance de marché d’environ 20%. De plus, 93% des consommateurs de produits bio déclarent qu’ils maintiendront, voir qu’ils augmenteront leur niveau d’achats bio en 2016, selon l’Agence Bio française pour le développement et la promotion de l’agriculture biologique. Pour le président de l’Agence Bio, le marché bio pourrait atteindre les 10 milliards d’euros à l’horizon 2020.

 

La France, acteur important dans le marché du bio

La production française de bio progresse également. En 2015, les trois quarts de produits bio dans l’Hexagone étaient « Made in France » ! Les exportations françaises ont-elles aussi augmentées de 27% pour atteindre la valeur de 435 millions d’euros dont les deux tiers sont représentés par le vin. Comment cela est-il possible ? Par la progression des producteurs et des surfaces bio de 23% en 2015 par rapport à 2014 pour atteindre 1.3 million d’hectares. En 2015, 6.5% des fermes françaises et 5.1% du territoire agricole français étaient bio.
Toute la famille agricole française est attirée par le bio, que ce soit les éleveurs, les agriculteurs, les vignerons ou même les céréaliers !

 

Le marché bio attire de plus en plus de consommateurs. Vous êtes de plus en plus de français à vivre bio. Les chiffres du bio sont tous en progression, que ce soit au niveau des exportations, des producteurs et des consommateurs.
 

Emploi agroalimentaire

 

Formation agroalimentaire

Groupe randstad france
Groupe randstad france
Groupe randstad france
 
Esa
Esa
Esa