Direct emploi : offres d'emploi, formation, alternance et stage
Suivez-nous : Icone-rss Icone-viadeo Icone-linkedin Icone-facebook Icone-google Icone-twitter
Accueil - Magazine - L'actualité Emploi

Entrepreneurs : les clés pour monter son entreprise

Date de publication : 30/10/2017
Direct Emploi vous indique les 10 étapes clés pour monter votre entreprise !

1. Testez votre idée


Lorsqu’une idée innovante vous vient, parlez-en ! Il est important de la tester auprès de votre entourage et de votre cercle professionnel. Par ce biais, vous mesurez la pertinence de votre concept et sa fiabilité. D’autant plus que les questions posées par votre entourage vous permettent de développer certains aspects du projet auxquels vous n’aviez pas pensé. Voire de connaître plus précisément la cible qu’il touche. Grâce à cela, vous pouvez répondre convenablement à ses besoins.
De plus, révéler votre concept augmente vos chances de vous entourer de personnes compétentes et motivées, qui amènent de nouvelles idées et vous aident à améliorer votre projet.

 

2. Mesurez votre implication personnelle


Avant de vous lancer dans l’aventure : jauger votre motivation. L’entrepreneuriat est un réel choix de vie et un passage périlleux : votre projet a une chance sur deux d’aboutir. Un point sur votre situation personnelle s’impose donc :
- Vos situations familiale et patrimoniale sont-elles stables ?
- Votre personnalité et vos compétences vous permettent-elles de vous investir dans un tel projet ? Vous sentez-vous prêt(e) à être chef d’entreprise et manager une équipe ?
- Quelle est votre situation professionnelle actuelle ?
- Etes-vous prêt(e) à affronter les difficultés et sacrifier votre temps et votre argent pour ce projet ?

Répondre à ces questions vous permet de réfléchir posément à votre changement de situation et de revenu. Et de mesurer l’impact de ce choix sur votre situation personnelle et votre environnement familial.

3. Réalisez une étude de marché


Concrètement, monter son entreprise sans avoir réalisé d’études de marché relève de la folie.
Cette étape est vitale puisqu’elle vous permet de :
- Mieux appréhender le potentiel du marché visé
- Connaître vos concurrents : leurs prix, moyens de distributions, fournisseurs etc.
- Découvrir les caractéristiques de la clientèle et d’en apprendre plus sur leurs comportements et besoins
- Définir plus précisément votre mix-marketing (ensemble des décisions et actions marketing prises pour assurer le succès d’un produit sur son marché) et votre budget prévisionnel

4. Elaborez vos prévisions financières


Le meilleur moyen de prévoir vos besoins en financement et d’assurer un certain équilibre financier est de rédiger un prévisionnel financier. Ce document, établi sur trois ans, traduit de manière chiffrée les conséquences du déploiement de votre projet.
Cette pièce vous assure la confiance de vos futurs partenaires et investisseurs. Les banques accepteront plus facilement de vous financer et vous pourrez visualiser votre projet sur le long terme. Ce document sert donc :
- Au créateur d’entreprise et ses associés
- Aux investisseurs
- Aux futurs clients et fournisseurs
- Aux banquiers

5. Renseignez-vous sur les aides


Faire le point sur les aides possibles est un des meilleurs moyens de gagner du temps et de l’argent. Vous pouvez à la fois bénéficier d’aides financières mais également de conseils pour votre création d’entreprise. De nombreuses aides financières existent comme l’aide à la création d’entreprise, les aides régionales ou celles prévues pour les demandeurs d’emploi.
Pour avoir plus de renseignements, adressez-vous aux chambres de commerce et aux boutiques de gestion.

6. Recherchez des financements


Les deux étapes précédentes sont vitales pour votre recherche de financements. Grâce à elles, vous obtenez une première idée des financements dont vous avez besoin pour monter votre projet. Attention, il est recommandé de prévoir un budget plus large que le besoin de financement calculé.
Pour trouver des financements, vous pouvez :
- Lever des fonds
- Faire appel aux établissements de crédits
- Utiliser le crowfunding

7. Choisissez un statut juridique


Le choix du statut juridique est très important puisque votre régime fiscal et vos droits en dépendent. Avant d’effectuer ce choix, consultez les caractéristiques, avantages et inconvénients de chaque statut.

Quant à leur rédaction, seul un avocat peut vous aider à les rédiger ou un expert-comptable si vous vous engagez à travailler avec lui sur une mission comptable.

8. Documentez-vous sur les formalités de création


Une fois toutes ces étapes réalisées, préparez votre dossier de création. Pour cela, vous avez besoin de la liste des pièces nécessaires. Les formalités de création d’entreprise changent en fonction du statut juridique que vous choisissez.
Une fois votre dossier constitué, enregistrez votre statut aux impôts. Cette démarche, gratuite, doit être réalisée dans le mois qui suit la signature des statuts.

Enfin, pour exister juridiquement, vous devez immatriculer votre entreprise :
- Au répertoire Sirene
- Au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) si votre activité est commerciale ou si vous créez une société
- Au Répertoire des Métiers (RM) si votre activité est artisanale
- Au Registre Spécial des Agents Commerciaux (RSAC) si vous êtes agent commercial

Une fois votre dossier clos et envoyé au greffe et votre entreprise immatriculée, vous pouvez obtenir la « carte d’identité » de votre entreprise, appelée KIBS.

9. Installer l’entreprise


L’installation de votre entreprise clôt son lancement. Mais cette étape doit être bien réfléchie : le choix du lieu peut être source de réussite … ou d’échec.
Renseignez-vous donc sur les lieux les plus adéquats pour implanter votre entreprise, en fonction de votre secteur d’activité.

10. Les premiers mois d’activité : la clôture du premier exercice


Si votre activité s’exerce sous forme de société, vous devez, à la fin de chaque exercice social, tenir une Assemblée Générale (AG). En effet, toute société doit réunir ses associés au moins une fois par an pour discuter sur certaines problématiques.
Une fois l’AG terminée, vous devez dresser le procès-verbal des décisions qui y ont été prises. Généralement, la première AG se déroule à la date de clôture de votre premier exercice social. Vous devrez donc, à ce moment-là, déposer une copie du procès-verbal au Greffe du tribunal de commerce compétent.


Monter son entreprise demande de la motivation, du temps, de l’argent et surtout un bon projet. Avant de vous lancer, vérifiez la sûreté de ces éléments et renseignez-vous sur les formalités à mettre en place et démarches à accomplir. Vous gagnerez ainsi du temps et de l’argent !
 

Emploi ressources humaines

 

Formation ressources humaines

Groupe randstad france
Groupe randstad france
Groupe randstad france
 
Ifocop
Ifocop
Ifocop