Accueil > Actualité > L'actualité du marché de l’emploi > Auxiliaire de vie : un métier qui recrute en permanence

Auxiliaire de vie : un métier qui recrute en permanence

Date de publication : 23/06/2020
Les auxiliaires de vie ou aides-soignants à domicile est un métier qui demande un attrait pour le contact avec autrui, des qualités humaines et une force de caractère afin de surmonter les épreuves physiques et psychologiques. Ce métier est parfois oublié alors qu’il est important dans l’aide des personnes âgées, des personnes handicapées ou des personnes dépendantes.

Faisons un zoom sur ce métier qui fut une aide appréciée et essentielle pendant l’épisode du COVID-19.

Auxiliaire de vie pendant le covid

Les missions principales 

Les auxiliaires de vie ont un rôle crucial pour les personnes en difficulté. Leurs missions sont d’accompagner et d’aider ces personnes fragiles. Ils simplifient leur vie en prenant en charges leurs tâches domestiques comme, le ménage, repassage, préparation des plats, vaisselles et les courses. Parfois même, les auxiliaires de vie peuvent les aident dans leurs soins d’hygiène. Elles sont également amenées à les accompagner dans leurs déplacements afin de s’assurer de leur sécurité.

En plus de cet accompagnement dans les tâches du quotidien, les auxiliaires de vie ont un rôle social crucial pour ces personnes qui ont très peu de contacts ou plus du tout pour certaines. Elles veillent également sur leur état de santé mais n’exécutent pas directement de soins médicaux.

Leurs lieux de travail et les formations 

Une auxiliaire de vie est amenée à travailler en EHPAD, en maison de retraite, à l’hôpital ou directement au domicile d’une personne. Ses horaires varient énormément, ils peuvent commencer tôt le matin ou finir tard la nuit. Par exemple, en fonction publique, ils travaillent 40 heures dans la semaine dont 12 heures la nuit.

Au niveau de la formation, pour devenir auxiliaire de vie, il y a plusieurs voies possibles : Le CAP agricole services aux personnes et vente en espace rurale ou le CAP assistant technique en milieux familial et collectif, le BAC pro accompagnement, soins et services à la personne ou un BAC pro services aux personnes et aux territoires et enfin suite à l’obtention du diplôme d’état d’accompagnement éducatif et social.

Pendant le confinement

Pendant le confinement et l’épisode actuel, les auxiliaires de vie, population majoritairement féminine, ne se sont pas senties jugées à leur juste valeur. Elles reprochent à l’état le manque de reconnaissance du travail effectué pendant le confinement et les risques encourus notamment de ramener le virus dans leur famille.

Plus généralement, ce problème est présent depuis de nombreuses années et les auxiliaires espèrent que leur situation va évoluer suite à cet épisode unique.

Le métier d’auxiliaire de vie est un beau métier et qui recrute en continue. En effet, dû à la durée de vie qui s’allonge dans notre pays, les gens ont de plus en plus besoin d’aide pour leurs tâches quotidiennes.

C’est pourquoi, si vous cherchez un emploi dans le secteur médical et social, et plus particulièrement si vous voulais être auxiliaire de vie, nous vous invitons à retrouver sur Carrière Médicale et notre partenaire Direct Emploi, nos dernières offres.

D'autres articles qui pourraient vous plaire

La formation à distance a le vent en poupe !
26/02/2021
Avec l’accélération du digital et en plus la crise sanitaire et les périodes de confinement et de couvre-feu, la formation à distance s’est fortement développée. Effet, vous êtes depuis quelques mois souvent chez vous et se déplacer est devenu plus compliqué. Rejoindre un centre de formation n’est pas si simple et l’idée de rester chez soi tout en se formant est devenue une solution idéale. Très simplement, il vous suffit d’avoir un ordinateur et une connexion Internet et c’est bon ! Nous avons choisi de vous donner quelques bonnes raisons pour concrétiser ce choix, se former à distance !

...




Domaliance : De l’hôtellerie aux services à la personne, portrait d’une reconversion
22/02/2021
La crise sanitaire a poussé près de 715 000 salariés à la reconversion professionnelle. Parmi eux, une grande majorité est issue des secteurs du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration. Beaucoup de ces salariés se sont orientés vers les nombreux métiers du service à la personne et s’épanouissent aujourd’hui pleinement dans leurs nouvelles missions. Un secteur porteur offrant de nombreuses opportunités de reconversion. C’est le cas de Nathalie, 44 ans, aide ménagère à Reims, en Champagne-Ardenne. Rencontre.

...