Accueil > Actualité >> Boulanger, un métier à risque ?

Boulanger, un métier à risque ?

Date de publication : 06/01/2023
La crise énergétique frappe de plein fouet les boulangers. Les 33 000 boulangeries en France, voient leurs factures d'électricité fortement augmenter en raison de la crise énergétique. Des faillites possibles inquiètent tout le secteur. Une manifestation des boulangers est prévue le 23 janvier à Paris. Nous vous proposons d’abord un éclairage sur ce que vivent les boulangers depuis plusieurs mois et ensuite de vous rappeler que la profession recrute toujours et que faire carrière dans ce domaine reste cependant toujours un bon choix.

Boulanger, un métier à risque ?

Une activité à forte consommation électrique

Les fours boulangers, pour la plupart électriques, sont particulièrement énergivores. Ils fonctionnent presque toute la journée. Dans ce contexte, certains boulangers réduisent les horaires de cuissons pour limiter les dégâts. Mais est-ce vraiment la bonne solution ?

Le gouvernement promet d’accompagner les boulangers notamment avec le bouclier tarifaire et en proposant un étalement des charges, mais cela sera-t-il suffisant pour dépasser cette période qui fait suite aux années covid pas si lointaines ? Pour limiter les pertes, la Confédération nationale de la Boulangerie Pâtisserie conseille aux boulangers de répercuter les prix sur les clients. Mais Là encore, comment vont réagir les consommateurs ?

Du côté des professionnels de l’énergie

Le gouvernement reproche aux fournisseurs d’énergie leur position vis à vis des petits entrepreneurs, contraints d’accepter des offres dans des délais très contraints. Certains contrats d’approvisionnement électrique manqueraient également de lisibilité, selon l’exécutif, qui va envoyer dans les prochains jours un courrier aux boulangers pour les inciter à se saisir des aides déjà existantes comme l’amortisseur ou le guichet électricité.

La crise de l’énergie touche aussi les restaurateurs

Les difficultés rencontrées par les restaurateurs sont très proches de celles des boulangers avec une augmentation des coûts de l'énergie et des matières premières. Le secteur de la restauration veut également un bouclier tarifaire pour toutes les entreprises.

Dans ce contexte, pour être éligible à des aides pour une période donnée, une société doit notamment avoir eu des dépenses d'énergie supérieures à 3% de son chiffre d'affaires de 2021 et avoir subi une augmentation d'au moins 50% du prix de l'énergie par rapport au prix moyen payé en 2021.

Boulanger, un métier passion mais exigeant !

La conjoncture ne doit pas décourager les nouveaux arrivants sur le marché de la boulangerie ! Ce métier reste passionnant pour tous ceux qui souhaitent y faire carrière. Le boulanger a en fait une activité variée, la fabrique du pain courant et une gamme de pains spéciaux ainsi que des viennoiseries.

Il peut également préparer des pâtisseries et des produits « traiteur » ou des produits de « snacking ». Ce dernier est en augmentation et peut représenter jusqu'à 40 % du chiffre d'affaires du business global. La fabrication du pain exige de nombreuses étapes de préparation avant la touche finale, notamment le pétrissage de la pâte, fermentation, façonnage, enfournement, cuisson et défournement. L’activité du boulanger a cependant beaucoup évolué avec la modernisation des fournils, et la conduite de la fermentation et les modes de cuisson.

Comme pour beaucoup de métiers de bouche, le travail tôt le matin est de rigueur, week-end et jours fériés compris. Un boulanger peut travailler en indépendant dans une boulangerie artisanale ou dans une boulangerie industrielle et en grande surface.

Un rappel sur les formations pour devenir boulanger 

Il existe plusieurs diplômes professionnels préparant au métier de boulanger, accessibles en alternance. Niveau CAP : CAP boulanger, MC boulangerie spécialisée, MC pâtisserie boulangère, CQP tourier snacking. Niveau bac : Bac pro boulanger pâtissier, BP de boulanger (en 2 ans après le CAP, MC). Niveau bac + 2 : Brevet de maîtrise boulanger accessible via le réseau des Chambres de métiers, Diplôme d'études universitaires scientifiques et techniques Production et transformations spécialité Arts et métiers de bouche, Titre professionnel MUM (Manager unité marchande) 

Quels sont les salaires proposés et les évolutions de carrière possibles ?

Le boulanger qui démarre, gagne le plus souvent le Smic. Le travail du dimanche, jours fériés et de nuit augmente bien entendu les rémunérations perçues. Le revenu mensuel d'un artisan boulanger à son compte est de 3 500 € à 4 000 € par mois. Les évolutions de carrière sont importantes au sein des entreprises artisanales. A son compte, le boulanger peut ouvrir une première boulangerie puis un réseau.

L'expatriation offre également des possibilités intéressantes. La boulangerie et la pâtisserie « made in France » sont parmi les métiers qui s’exportent le mieux et dont les produits sont les plus demandés par la population locale !
 

D'autres articles qui pourraient vous plaire

Vendredi
06/01/2023
Vendredi 10 février 2023 - 10h/17h Grande Halle de la Villette Métro 5 porte de Pantin - Entrée Libre & Gratuite

...



Ici
06/01/2023
Vendredi 10 février 2023 - 10h/17h Grande Halle de la Villette Métro 5 porte de Pantin - Entrée Libre & Gratuite

...