Direct emploi : offres d'emploi, formation, alternance et stage
Suivez-nous : Icone-rss Icone-viadeo Icone-linkedin Icone-facebook Icone-google Icone-twitter

Conseils lettre de motivation

Sommaire - Conseils lettre de motivation

PARTIE 2

RÉDACTION DE LA LETTRE DE MOTIVATION, UNE ÉTAPE DÉCISIVE

Si un recruteur lit votre lettre de motivation c’est que la première étape de la création du Cv est un succès, vous lui avez plu, votre expérience professionnelle et votre argumentaire l’ont convaincu. Vous êtes donc en marche pour la deuxième étape. L’étape décisive pour accéder à l’entrevue tant espérée ! Pour beaucoup de candidats, la rédaction de la lettre de motivation est un exercice bien plus difficile que la création de son Cv. En effet, ce document doit être adapté à toutes les annonces et changer significativement en fonction de l’entreprise, du poste et du secteur d’activité. Direct Emploi et sa Responsable RH éclairent les points importants à ne pas négliger afin de réaliser une lettre cohérente et professionnelle.

A- La lettre de motivation, à quoi sert-elle ?

Selon Marie-Claire Lemaître, directrice générale du cabinet Mercuri Urval : « C’est une grave erreur de penser que la lettre de motivation est inutile, on recrute un individu, pas un CV. Le CV est un document utile mais trop impersonnel, il n’apporte pas assez d’éléments pour cerner le profil du candidat. Le tri de CV, c’est du quantitatif, alors qu’une recherche d’emploi, cela doit être du qualitatif ». En effet, même si de nos jours on peut penser que ce document perd de sa valeur et que les recruteurs y prêtent moins d’importance qu’au Cv, il est conseillé d’en faire quand même une pour ne pas faire d’impair.

Ce document est toujours un élément majeur dans une candidature. La lettre sert à intéresser le lecteur, à lui donner des informations complémentaires qui ne sont pas dans le Cv et qui précisent votre candidature. Elle met en avant vos atouts pour un poste, une fonction ou une entreprise. Ce document appuie votre Cv et lui donne de la crédibilité. N’oubliez pas qu’elle permet de mettre en valeur votre personnalité et votre motivation réelle. Une lettre bâclée, impersonnelle aura vite fait de prouver que vous portez peu d'intérêt au poste, puisque vous passez peu de temps à la rédiger. Une lettre de motivation pertinente sera un atout de plus pour votre candidature, alors ne la négligez pas !

L’objectif de cette rédaction est de parler de vous, de vos motivations, de votre profil afin d’être convié par la suite à un entretien. C’est une étape décisive, un pont qui vous mènera à la dernière étape du recrutement : l’entretien d’embauche.
 

B- Les différents types de candidature ?

La lettre de motivation s’inscrit dans l’objectif de décrocher un emploi. Cependant, il existe diverses façons de présenter une lettre de motivation et proposer sa candidature : Répondre à une offre d’emploi précise, sur internet ou en candidature spontanée. Peu importe le secteur d’activité ou le poste visé, les candidatures sont nombreuses. Le recruteur doit alors faire un tri et pour cela, il s’interroge sur des critères tels que votre formation et votre savoir-faire. La lettre de motivation complète le Cv sur ces points importants tout en mettant l’accent sur vos atouts, vos expériences, les résultats que vous avez pu obtenir dans votre ancien travail, votre motivation à travailler pour l’entreprise ainsi que votre intérêt pour celle-ci.

1- Les candidatures pour une offre d’emploi particulière

Ce type de candidature fait suite à une offre d’emploi déposée par le recruteur soit à l’ANPE, dans un journal ou sur internet dans des jobboards ou sites spécialisés dans la recherche d’emploi. Cette petite annonce est un message que l’employeur diffuse aux candidats potentiels et où il attend des réponses à ses besoins en termes de compétences et de qualités.
Les employeurs recherchent dans ce type de candidature une personne ayant un intérêt commun à l’entreprise ainsi que des valeurs complémentaires et une expérience concrète dans le poste souhaité. Ils souhaitent trouver un candidat motivé avec un projet professionnel bien déterminé et un savoir-faire pouvant faire grandir et évoluer l’entreprise. Dans ce type de candidature, le recruteur aura un intérêt tout particulier à engager un candidat disponible qui mettra tout en oeuvre pour faire évoluer les résultats de la société.

2- Les candidatures spontanées

La candidature spontanée est un moyen direct de proposer ses services à une entreprise pour anticiper ses éventuels besoins en personnel. Sachez qu’une partie des embauches se réalise suite à des candidatures spontanées, jusqu’à 1/3 dans certaines entreprises. C'est en effet, un moyen tout aussi efficace pour trouver un emploi que la réponse à une petite annonce. La candidature spontanée présente de multiples avantages pour le candidat. En effet, vous postulez pour des entreprises qui vous intéressent réellement. Les candidatures spontanées sont souvent les moins concurrencées car elles anticipent les besoins sans répondre à une annonce publiée vers des milliers d’internautes. Ces types de candidature, si elles sont bien construites et cohérentes, peuvent susciter l’intérêt de la part de l’entreprise et créer un besoin en recrutement qu’elle n’avait pas auparavant. Si le recruteur vous propose une entrevue suite à votre candidature, il est bien possible que l’entretien débouche sur un poste.
Si ces candidatures ont un tel impact, c’est aussi parce que l’entreprise y gagne. Le recrutement coûte cher, et celle-ci souhaite réduire ses dépenses dans ce domaine. Les PME (Petite Moyenne Entreprise), représentent en France la principale source d’emploi, c’est un moyen économique de trouver des personnes qualifiées sans dépenser là où elles n’en ont pas les moyens. Selon si l’entreprise possède une forte notoriété ou une faible renommée, elle reçoit beaucoup ou très peu de candidatures spontanées. Même s’ils n’ont pas de postes à pourvoir immédiatement, les employeurs gardent dans un coin de leur bureau les candidatures qu’ils reçoivent pour satisfaire des besoins à venir ou tout simplement ne pas « laisser passer » une candidature aux qualités rares sur le marché.

3- Les candidatures Par e-mail

De nos jours, les candidatures par e-mail sont de plus en plus appréciées des recruteurs. Elles permettent de leur faire gagner du temps et d’effectuer un premier tri. Vous pouvez par exemple privilégier l'e-candidature, si l’entreprise met à disposition pour les demandeurs d’emploi une rubrique emploi sur leur site. Il est également possible, comme sur Direct Emploi, de candidater via des sites spécialisés dans les recherches d’emploi. Il est important de savoir que désormais certains recruteurs n'acceptent plus que ce type de candidature, refusant toutes les candidatures papier.
Pour tous types de candidature, le choix de l'objet du mail est essentiel, surtout pour une e-candidature. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter l'article que j'ai écrit à ce sujet : Quel objet pour un mail de candidature ?
 

C- La différence entre la lettre de motivation et le mail de motivation

La lettre de motivation, littéraire et formelle, est de plus en plus supplantée par la rédaction d’un mail de motivation, qui comporte en pièce jointe le CV seulement. Le mail de motivation, plus rapide à lire pour les recruteurs, est un autre exercice que la lettre, puisqu’il doit être plus concis et plus clair. Voici les différences entre les deux écrits et les conseils à retenir :

1- Le mail de motivation doit aller droit au but

Alors que la lettre de motivation fait en général une page entière, le mail de motivation tient en quelques lignes. Celui-ci, en effet, ne doit pas être trop long, 8 à 10 lignes suffisent largement pour présenter ses motivations. Un mail trop long peut vous desservir, dans la mesure où l’employeur peut juger que vous n’allez pas droit au but.

Il est important d’être concis et clair, et de ne pas broder. Il ne faut donc surtout pas raconter sa vie, cela fera arrêter la lecture de votre mail au recruteur. Le mail doit contenir les informations essentielles à votre candidature : votre poste actuel, votre expérience, et votre formation, qui pourront confirmer à l’employeur que vous possédez les critères conformes au poste que vous visez. Malgré le caractère concis de vos propos, cela témoigne de l’importance de la personnalisation de votre envoi : il doit être évident que les informations que vous donnez correspondent à l’emploi proposé, et donc que vous avez compris les enjeux du poste par rapport à votre formation.

S’il s’agit d’une candidature spontanée, c’est-à-dire que vous ne répondez pas à une offre mais vous candidatez librement, il est important de le signaler dans l’objet du mail, ce qui sera toujours mieux vu et mieux compris de la part de l’employeur, qui, n’ayant pas publié d’offre d’emploi, peut ne pas comprendre quel est le sujet de votre mail.

2- Les erreurs à ne pas commettre

Tout comme pour la lettre de motivation, il y a des erreurs à ne surtout pas commettre lorsqu’on écrit notre mail de motivation.

• Les fautes d’orthographe

Cela paraît facile à retenir, et pourtant c’est une erreur souvent commise et non réparable. Si, pour la lettre de motivation, c’est un réflexe de se relire avant de l’envoyer, le réflexe est moins facile à avoir pour un mail car nous avons plus l’habitude d’en envoyer que des lettres, et de manière plus expéditive. De plus, les propos sont souvent écrits directement dans le mail, tandis que la lettre de motivation est une pièce jointe, nous avons donc plus tendance à cliquer sur « envoyer » avant même de relire.

Il est donc important de relire attentivement son mail de motivation pour éviter une faute d’orthographe qui pourrait nous coûter le poste. Effectivement, il ne faut pas oublier que votre mail de motivation doit donner envie à l’employeur d’ouvrir votre CV en pièce jointe.

• La mise en forme

La mise en forme n’est pas exactement la même puisqu’il s’agit d’un mail, néanmoins certaines règles de base ne changent pas. En effet, il est primordial que vous rappeliez l’emploi ou le lien de l’annonce qui vous intéresse, comme dans une lettre de motivation. Faites le d’entrée de jeu, soit dans l’objet du mail, soit en phrase d’accroche, ce qui peut permettre à ceux d’entre vous qui ne savent pas comment débuter votre mail d’avoir une ligne directrice.

Les formules de politesse sont aussi de mise dans le mail de motivation, même si elles diffèrent quelque peu de celles que l’on trouve dans la lettre de motivation. Au lieu du fameux « Je vous prie, madame, monsieur, d’agréer… », contentez-vous d’un « Respectueusement… ». Attention, la formule de politesse « Cordialement » ne peut s’écrire si l’on postule pour un stage ou un emploi, car celle-ci ne s’utilise que dans le cas d’un supérieur hiérarchique qui parle à un de ses supérieurs, ou d’une discussion entre deux personnes de hiérarchie égale.

• Rester professionnel

Un mail de motivation, même s’il est moins formel que la lettre, doit avant tout rester professionnel. On évitera donc de raconter sa vie (votre vie personnelle ne regarde pas l’employeur), de mettre en objet « Hey » ou d’avoir une adresse mail commençant par « Lecoolosdu75 ». Il faut faire attention à l’adresse mail de laquelle est envoyée votre mail de motivation, elle doit en effet être sérieuse et professionnelle : privilégiez une adresse sobre telle que « nom.prénom ».

Le mail de motivation reste une version condensée de la lettre, comme une synthèse des informations que procurent celles-ci, qui doit aller droit au but. Il ne faut donc surtout pas oublier que le mail de motivation doit donner envie au recruteur d’ouvrir votre CV en pièce jointe.
 

D- Les différences entre la lettre de motivation et la lettre de recommandation

La lettre de recommandation est une lettre rédigée par un employeur en faveur d’un ancien salarié ou stagiaire. Dans cette lettre, il est chargé de décrire les compétences acquises sous sa direction et les qualités professionnelles dont fait preuve l’individu qui recherche un emploi. La lettre de recommandation est un plus pour votre candidature, et c’est un avantage qu’il ne faut pas gâcher.

Car même si la lettre de recommandation se calque sur le même modèle que la lettre de motivation, puisqu’il s’agit de ne pas énumérer des qualités mais de mettre en exergue celles qui sont importantes pour la fonction particulière qui vous intéresse, les deux sont radicalement opposées : en effet, si la lettre de motivation est écrite par vous-même, la lettre de recommandation est écrire par votre ancien supérieur, ou professeur. Comment obtenir une bonne lettre de recommandation ?

1- Orienter son ancien patron

Demander une lettre de recommandation n’est pas un processus très intimidant en soi, dans la mesure où cela fait partie des fonctions du supérieur d’avoir parfois à écrire ce genre de lettres. De plus, sauf circonstance exceptionnelle, un supérieur est souvent satisfait de pouvoir aider ses anciens employés à gravir les échelons.

Demander est une chose, prendre son temps en est une autre. En effet, il est primordial de prendre le temps d’expliquer à son ancien supérieur pourquoi cette lettre de recommandation est importante pour vous, de mentionner les spécificités du poste afin d’orienter son discours. Il a besoin de savoir quelles sont les qualités à mettre le plus en avant afin de montrer que votre profil correspond aux missions proposées.

2- Assurer le suivi

Tenez au courant votre ancien patron de l’évolution des choses, même si vous n’avez pas eu le poste, et remerciez-le. Il est important que vous montriez reconnaissance et professionnalisme, afin qu’il sache que vous n’êtes pas venu à lui juste pour vous servir de ses arguments d’autorité dans la lettre de recommandation. Rappelons que l’employeur n’est pas dans l’obligation d’écrire une lettre de recommandation pour un salarié.

Dans le cas où vous ne vous entendez pas avec votre supérieur direct, il y a toujours des alternatives possibles. En effet, vous pouvez trouver dans votre entreprise un autre supérieur qui peut vous écrire une lettre de recommandation, ayant déjà été amené à travailler avec vous. Pour un stagiaire, vous pouvez tout simplement demander à votre maître de stage, c’est lui qui vous connaît le mieux.
 

E- La différence entre une lettre de motivation française et anglaise

Les règles d’écriture ne changent pas entre une lettre de motivation écrite en français et une lettre de motivation écrite en anglais, en revanche il faut faire attention quant au choix des formules de politesse ainsi que des termes techniques, qui ne peuvent être juste un calque du français.

Voici des mots clés qui vous permettront de construire une bonne lettre de motivation en utilisant les termes adéquats. Attention ! Faites-vous relire avant de l’envoyer, car les constructions de phrase ne sont pas les mêmes en anglais qu’en français, et il peut être facile de se tromper, même si l’on manie bien la langue.

Phrases introductives et formules de politesse finales :
Français Anglais
Madame, monsieur, Dear Sir or Madam,
Je vous écris pour… I am writing with regard to… / I am writing to you on behalf
Dans l’attente de votre réponse… Thank you for your availability/quick answer / Thank you in advance for your answer…
Je vous prie d’agréer, madame, monsieur… Yours faithfully, Yours sincerelly,

Corps du texte :
Français Anglais
Un métier A trade / A job
Une expérience professionnelle A work experience
Accéder au poste de… To reach the position of…
Stage Internship
Correspondre au profil demandé To fit the job
Un candidat An applicant
Une candidature An application
Compétences Skills
Attentes Expectations
Maîtriser quelque chose Be familiar with something
Être digne de confiance To be reliable
Être capable de… To show ability / To be able to…
Un vif intêret A keen interest



F- Rédiger sa lettre de motivation quand on est déjà en poste

La lettre de motivation accompagne votre CV dans votre dossier de candidature. Celle-ci doit être claire et retenir l’attention du recruteur. Souvent, les lettres de motivation sont écrites par des demandeurs d’emploi qui sont au chômage. Mais il arrive aussi que des personnes en poste souhaitent changer d’emploi, et cela implique quelques modifications dans la lettre de motivation.

1- Justifier la décision de changer de poste

La lettre de motivation, que vous soyez en poste ou pas, doit toujours suivre le même schéma : Moi-Vous-Nous ; c’est-à-dire que vous commencez par parler de vous, puis de l’entreprise, de ce qu’elle peut vous apporter et pourquoi elle vous intéresse, enfin le nous correspond à ce que vous pouvez faire ensemble, vous vous projetez alors dans l’avenir de l’entreprise.

Dans le cas où vous êtes déjà en poste, les plus gros changements se trouveront dans le « moi ». En effet, dans la première partie, après vous être présenté, il vous faut expliquer les raisons de votre candidature mais surtout de votre volonté de changer d’emploi. Pourquoi vous postulez ailleurs alors que vous êtes déjà en poste ? Attention, si la rémunération est souvent une des raisons principales, il serait malvenu de le notifier à votre potentiel futur employeur.

En revanche, vouloir donner une nouvelle impulsion à sa carrière, rechercher des missions différentes, vouloir briser la routine, avoir envie de changer de cadre, vouloir exercer sa profession dans un autre domaine sont autant de raisons valables et légitimes, qui sont mêmes particulièrement bien vues puisqu’elles témoignent d’une volonté d’évolution, et de votre ambition professionnelle. Ces qualités sont toujours recherchées et appréciées par un employeur.

2- Ne pas tomber dans le piège de la critique

Le plus gros piège dans ce type de lettre de motivation est de critiquer son employeur ou ses fonctions actuelles. En effet, en justifiant sa volonté de changer d’emploi, on est souvent tenté d’écrire ce qui ne nous convient pas dans le poste que l’on occupe. Faire cela revient à se discréditer, vous donnez une mauvaise image de vous, de quelqu’un qui ne sait pas s’adapter, qui recule devant les difficultés etc… Même si votre poste présent ne vous convient pas, votre futur employeur n’a pas besoin de le savoir.

Le plus important est d’être toujours positif et enjoué dans sa lettre de motivation. Ne parlez que très peu de votre poste actuel, concentrez-vous sur celui auquel vous postulez, et évitez les comparaisons avec l’emploi que vous occupez à ce moment. Finalement, la partie « vous », où vous expliquez pourquoi l’entreprise et le poste vous intéressent, ne diffère pas réellement d’une lettre de motivation écrite par un demandeur d’emploi qui n’est pas en poste.

3- Utiliser son réseau

Si vous avez eu plusieurs expériences auparavant, il peut être très utile de contacter vos anciens patrons afin de demander des lettres de recommandation. Ces lettres ne peuvent être qu’un plus dans votre dossier, puisqu’elles attestent à la fois de vos expériences mais surtout de vos compétences et adaptabilité.

Enfin, n’oubliez pas de demander à votre employeur potentiel d’être discret quant à votre candidature, pour que celle-ci ne remonte pas aux oreilles de votre patron actuel. De même soyez, vous aussi, discret si vous déposez votre CV sur Internet. Prenez soin de rendre votre profil anonyme, ou interdisez-en l’accès à certaines personnes. N’hésitez pas à lire nos conseils pour gagner du temps dans votre recherche d’emploi en suivant ce lien.
 

G- Lettre de motivation : changement de poste

La lettre de motivation est toujours importante, mais lorsque vous souhaitez changer de poste, elle devient vraiment indispensable, puisqu’elle va vous permettre d’expliquer un tel changement, de rassurer votre recruteur et de décrocher un entretien d’embauche.

1- Expliquer votre démarche

Le but de la lettre de motivation est de montrer au recruteur que vous êtes fait pour le poste. Il s’agit d’un ajout qualitatif à la rédaction du CV, c’est-à-dire qu’elle donne une cohérence et permet de justifier les données purement quantitatives du CV.

D’abord, lors d’un changement de poste ou d’une reconversion, il faut avoir à l’esprit que votre candidature apparaît dans un premier temps moins légitime que les candidatures des personnes occupant déjà ce poste ou exerçant déjà dans le même domaine. Néanmoins, vous avez d’autres choses à faire valoir et c’est ce qui compte.

Dans votre lettre de motivation, il vous faudra expliquer et justifier votre démarche, pour que celle-ci apparaisse légitime. Vous pouvez expliquer pourquoi vous souhaitez changer de poste, mais surtout pourquoi vous voulez ce nouveau poste là, ce qui vous attire dans cet emploi et motive un changement aussi radical. Attention, s’expliquer ne signifie pas s’excuser ; n’ayez pas honte de votre parcours, ne le minimisez pas, faites-en au contraire votre premier atout. Ayez à l’esprit qu’une reconversion est toujours bien vue, puisqu’elle témoigne à la fois d’une grande motivation et d’une adaptabilité.

2- Mettre en avant les ressemblances

Bien que vos expériences professionnelles ne soient pas en lien direct avec le nouveau poste que vous visez, vous avez nécessairement acquis des compétences redéployables dans d’autres domaines ; il peut s’agir de compétences assez larges, mais aussi de savoir-faire très pointus et précis qui sont redéployables dans le nouveau domaine que vous convoitez.

En effet, il vous faut démontrer au recruteur la cohérence de votre parcours ; pour cela n’oubliez pas les qualités personnelles que vous possédez, et qu’il vous faut mettre en avant également. Si vous ne trouvez aucune continuité avec votre ancien emploi, pas d’inquiétude, et misez sur vos différences.

3- Faire de vos différences un atout

La différence, si vous savez la manier, peut être un véritable atout. Une formation ou un parcours différent des autres demandeurs d’emploi vous permet de vous démarquer et de sortir du lot. Attention, il ne faut surtout pas être différent à tout prix et sans justification. Avant de rédiger votre lettre de motivation, il est nécessaire d’étudier minutieusement chaque point de votre formation/parcours, et ceux du nouveau poste que vous visez : ainsi, vous verrez comment vos différences peuvent être utiles et constituer un complément nécessaire au domaine d’activité. Ces différences pourraient même s’avérer rapidement indispensables si vous les mettez bien en valeur.

Néanmoins, il n’est jamais bon de trop se vendre dans une lettre de motivation, cela pourrait paraître suspect au recruteur et le rendre méfiant. Soyez honnête et n’en rajoutez pas, si vous êtes réellement motivé pour changer de poste, le recruteur le sentira à la lecture de votre lettre de motivation.
 

H- Avant la rédaction

C’est bon, votre Cv est validé, il plait, il est convainquant et le recruteur veut en apprendre plus sur vous. C’est là que la lettre de motivation devient un élément majeur. Il est vrai qu’une fois que le recruteur a lu votre Cv, il y a malgré tout pleins de chose sur lesquelles il souhaiterait en apprendre d’avantage. Après cette première lecture, le recruteur à toujours en tête les questions suivantes :

- Qui êtes-vous au-delà de votre cursus ?

- Avez-vous bien compris le descriptif de l’offre d’emploi ?

- Avez-vous bien compris l’activité de l’entreprise dans laquelle vous postulez ?

- En quoi êtes-vous fait pour le poste ?


Avant de vous atteler à la rédaction de votre lettre de motivation, il est indispensable de vous procurer le plus d’informations possibles sur l’entreprise pour laquelle vous postulez et de bien repérer les caractéristiques de votre candidature.

Rédiger une lettre de motivation sans faire de brouillon en amont est un exercice difficile. Il est conseillé de noter au préalable toutes les informations nécessaires que vous souhaitez mettre en lumière dans votre candidature. Profitez de votre brouillon pour faire l’inventaire de toutes vos compétences, vos qualités, vos expériences, vos acquis afin de les organiser, de les sélectionner en fonction du poste souhaité et surtout de ne pas en oublier. Pour réaliser une lettre de motivation exemplaire vous devez répondre sur votre brouillon à 3 questions principales.

1- Pourquoi je contacte cette entreprise ?
2- Qu’est-ce que je peux lui apporter ?
3- En quoi je corresponds au poste visé ?

Vous pouvez par exemple utiliser ce type de brouillon pour être certain de mettre en avant votre parcours et votre personnalité en fonction de l’entreprise. Si le remplissage de cette page vous semble cohérent et le fil conducteur bien construit, vous êtes désormais prêt à rédiger votre argumentaire.

Modele lettre motivation

I- La mise en page d’une lettre de motivation

Une lettre de motivation est un élément important dans une candidature, vous devez alors y prêter une attention particulière autant sur le fond que sur la forme. Ci-dessous vous trouverez une liste des règles à respecter afin de proposer aux recruteurs une lettre professionnelle et bien construite.

Mise en page lettre motivation

• Longueur maximum : 1 page

Votre lettre de motivation ne doit pas dépasser 1 page format A4, y compris les mentions de l’expéditeur, du destinataire, l’objet, la signature, sans oublier la mention « Annexes » (ou bien « Pièces jointes ») en bas de page.

• Page imprimée, papier et police de caractères

De nos jours, la lettre de motivation est soumise sous forme de page imprimée et rédigée à l’ordinateur. Choisissez une police de caractères discrète facilement lisible et moderne. Verdana, Arial, Tahoma et Times New roman sont des polices simples, sans empâtement, modernes et surtout, très répandues. Faites attention à ce que la police soit exactement la même que celle utilisée sur votre Curriculum Vitae. Certaines entreprises peuvent encore demander la rédaction d’une lettre manuscrite. Dans ce cas forcez-vous à écrire droit et correctement. Vous pouvez tracer des lignes au crayon de papier pour vous simplifier la tâche. Dans les deux cas, il faudra utiliser un papier blanc de bonne qualité d’au moins 100 g/m² pour que le papier ait une bonne tenue en main.

• Structure claire

Il est impératif de proposer une candidature structurée et claire. Pour cela, votre courrier doit s’argumenter en cinq volets : une introduction, trois parties centrales et une conclusion.

• Retrait

Auparavant dans la tradition Française, un léger retrait à droite régnait en maître à chaque début de paragraphe. Dorénavant, vous vous contenterez de créer un double interligne pour marquer le changement de paragraphe, qu’il soit placé en début de lettre, après " Monsieur, Madame, " ou à la fin de chaque paragraphe.

• La signature

Les Américains et les Anglais signent en bas à gauche, alors que chez nous, de manière traditionnelle, on signe généralement du côté droit de la lettre. Vous apposerez alors en bas à droite votre prénom et votre nom de manière manuscrite, en espaçant votre signature de 5 interlignes sous le point final du courrier.
 

J- Le Plan

Plan lettre motivation

Après la rédaction d’un brouillon complet et adapté à l’emploi désiré, vous êtes désormais apte à vous atteler à la rédaction de votre lettre d’accompagnement. Sachez qu’il y a différentes manières de rédiger une lettre de motivation. Vous ne rédigerez pas de la même façon une candidature spontanée qu’une candidature répondant à une offre précise.
 

1- Dans le cas d’une candidature suite à une annonce

Le plan de la lettre de motivation convient d’être réalisé selon une approche traditionnelle. Vous devez respecter une certaine logique.

En effet, dans la rédaction du plan d’une lettre, pas question de se contenter de glisser en vrac tout ce que l’on souhaite livrer à son lecteur. Il s’agit de hiérarchiser les informations utiles pour qu’elles s’enchaînent le mieux possible, c’est ce qu’on appelle le « fil rouge ». La responsable de recrutement chez Direct Emploi vous conseille de construire votre lettre en prévoyant trois paragraphes que l’on peut résumer par MOI-VOUS-NOUS :

« Moi » : ce que je peux vous apporter

« Vous » : pourquoi vous m’intéressez

« Nous » : ce que nous pouvons faire ensemble


Coordonnées

En 1er lieu, vous devez structurer votre lettre en inscrivant vos coordonnées. Elles sont exactement les mêmes que celles présentent dans votre Cv. C’est-à-dire votre nom, votre prénom, votre adresse, votre numéro de téléphone ainsi qu’une adresse mail viable et professionnelle. Vous inscrirez en haut à gauche : votre nom et les coordonnées : adresse, numéro de téléphone, adresse e-mail et en haut à droite : le nom et les coordonnées de l'entreprise. En dessous à droite : la date et le lieu de rédaction de la lettre. Vous noterez également en dessous à gauche l'objet « candidature au poste de » complété par une formule d’ouverture « Madame, Monsieur » ou encore « Monsieur le Directeur ».

L’objet et la référence de l’offre

Ici vous indiquez pour quel poste vous postulez, où vous avez trouvé cette annonce et inscrirez la référence de l’offre. Cela vous permettra d’obtenir davantage de place pour vous constituer une « accroche » convaincante.

Objet et référence lettre motivation

Introduction : J’accroche le lecteur

Pour cette « accroche », Il est judicieux lors de la rédaction de se concentrer à faire une introduction dynamique et convaincante afin de donner envie aux recruteurs de lire la suite de votre document. Précisez pourquoi vous postulez au poste de « … », les raisons pour lesquelles ce poste vous affectionne tout particulièrement et en quoi cette annonce vous semble être un tremplin dans votre carrière. Reprenez l’intitulé exact que vous avez lu dans la petite annonce pour que le recruteur saisisse instantanément l’objet de votre écrit. Dès cette petite introduction, le recruteur aura déjà une idée de votre projet professionnel, de vos motivations et de votre expérience. « Rare sont les candidats qui s’obligent à faire ce type d’introduction et pourtant, ce sont souvent les candidatures qui plaisent le plus car elles sont faciles et claires » explique la responsable RH de Direct Emploi.

Exemple d’accroche subtile « Dans le souci de satisfaire les consommateurs, j’ai remarqué que vos investissements en recherche et développement ont grimpés de 15 % l’an passé. » Ici vous montrez que vous vous êtes intéressé en profondeur et de manière efficace à la société.

Exemple d’accroche à éviter « Votre offre d’emploi pour un poste de responsable communication a retenu toute mon attention. » Ce sont des expressions que les recruteurs ne supportent plus et donc ne lisent plus.

Une excellente accroche donne le ton à votre lettre. Des phrases simples, courtes, interpellant le lecteur, donneront de l’auteur une image dynamique. Au contraire, si vous vous attardez à formuler des phrases compliquées vous risquez de l’ennuyer.

Partie 1 : Ce que je peux vous apporter

Cette première partie vous présente. Vous pouvez expliquer les raisons de votre candidature. Par exemple « Actuellement en Master 2 à l’ISCOM Paris, je recherche dans le cadre de mes études, un stage conventionné d’une durée de 6 mois afin de me professionnaliser et de me constituer une expérience solide dans le monde du travail ». Il est nécessaire d’informer le lecteur sur ce que vous recherchez sans trop vous y attarder. N’oubliez pas que ce qui intéresse le recruteur c’est de découvrir votre personnalité, votre profil, vos forces et en quoi vous êtes différents des autres candidats. Il est alors judicieux de détailler brièvement vos expériences et vos missions, seulement celles qui correspondent au poste ! Bien sûr ne faites pas l’erreur de présenter des qualités ou des résultats qui n’apporteront rien à la société. Une lettre d’accompagnement n’est pas « un fourre-tout ». Vous devez donner envie au recruteur de vous engager et devez après cette partie lui avoir fait comprendre dans quelle mesure vous êtes indispensable à l’entreprise. Cet exercice est difficile car vous ne devez en aucun cas tomber dans la vantardise et dans le superflu. L’arrogance ne plait pas aux recruteurs, ils penseront que vous mentez et ne vous feront pas confiance. Trouver le juste milieu c’est convaincre brillamment tout en restant modeste. En résumé, il est impératif que le recruteur retrouve dans cette partie les réponses aux questions suivantes :

- « Qu'est-ce que vous recherchez ? »
- « Pourquoi cette entreprise vous engagerait-elle ? »
- « En quoi deviendrez-vous un élément indispensable »
- « Pourquoi voulez-vous travailler dans cette entreprise ? »

A noter : Cette partie fait environ 4 à 6 lignes maximum

Partie 2 : Pourquoi vous m’intéressez

Dans cette seconde partie, vous parlerez essentiellement de l’entreprise et pourquoi vous l’avez choisie plutôt qu’une autre. Le recruteur doit comprendre que votre choix s’est porté sur eux non pas par hasard mais par réelle volonté liée à votre projet professionnel. C’est ici qu’il est important de bien connaitre l’entreprise et de s’être renseigné sur ses affectifs, son rayonnement et ses activités. En effet, ces informations pourront appuyer votre candidature et renforcer la cohérence de votre argumentaire. Par exemple, si vous postulez dans une entreprise de nouvelles technologies vous pourrez écrire « Votre entreprise X spécialisée dans les nouvelles technologies et dans l’univers du web me plait tout particulièrement. En effet, vous vous développez dans un secteur d’activité en pleine évolution qui promet une extension de carrière intéressante. Vous êtes au-devant des avancées technologiques et je souhaiterai intervenir dans vos actions ».
Bien souvent les candidats restent muets sur l’entreprise car ils la connaissent mal ou très peu et ne se sont pas donné la peine de rechercher en profondeur des informations sur la structure de l’établissement. C’est un point négatif et regrettable car le recruteur se rend compte très rapidement que vous démarchez toutes les entreprises de la même manière sans véritable motivation. Si vous omettez de parler « d’eux » les recruteurs auront deux comportements : Soit votre candidature (Cv + Lettre) est intéressante et alors il décidera de passer outre ce point, soit votre candidature n’a rien d’original et le tout finira à la poubelle. Ne prenez pas ce risque surtout si vous postulez pour un emploi prisé et fortement concurrencé. Cependant, il ne s’agit pas non plus de « lécher les bottes » de l’entreprise. N’informez pas le recruteur sur des éléments qu’il connait déjà « Votre entreprise, leader mondial de la téléphonie mobile … » par exemple. Vous devez simplement démontrer que sa compétence vous intéresse pour une raison liée à votre métier et vos domaines de compétences dans le secteur.

Partie 3 : Ce que nous pouvons faire ensemble

Après avoir insisté sur ce que vous pourrez apporter à l’entreprise et pourquoi vous souhaitez intégrer les effectifs de celle-ci, vous devrez vous attacher à combiner ces deux parties pour mettre l’accent sur ce que vous pouvez faire ensemble. Votre personnalité et leur domaine d’activité sont compatibles ? N’hésitez pas à le signaler subtilement. Cette dernière partie va appréhender le projet commun entre vous et l'entreprise et votre capacité à bâtir ensemble un avenir solide pour la société. Il peut être bien vu de mettre en avant vos perspectives communes et de montrer que vos méthodes et techniques acquises chez vos anciens employeurs pourront apporter de sérieuses clés pour avancer dans le futur et conquérir de nouveaux marchés. Ici, vous étayerez des preuves et des faits concrets pour donner envie au recruteur de vous rencontrer. Par exemple, vous pourrez écrire une phrase du type « Votre expérience combinée à mon esprit d'initiative permettront (...) ». Le détail de votre motivation permet de montrer à votre recruteur que vous avez bien cerné l'emploi auquel vous postulez et que votre choix ne s'est pas fait par dépit ! Une lettre de motivation qui ne tiendrait pas compte de cette dimension sur l'entreprise, ne saurait convaincre votre recruteur.

Conclusion : Je décroche un entretien

Dernier paragraphe de votre lettre, il est également l’un des plus importants car il clôture votre argumentaire. Après un développement minutieusement adapté et construit, votre objectif, il ne faut pas l’oublier, est de proposer au recruteur de vous rencontrer. Il ne vous reste plus qu’à exprimer votre requête. Respectez le « fil rouge » évoqué précédemment toujours dans un souci de cohérence. Pour introduire votre volonté de rencontrer le recruteur, rappelez synthétiquement pourquoi vous l’avez contacté. Par exemple « souhaitant donner un nouvel essor à ma carrière, je suis alors très intéressé par le poste «X » à pourvoir au sein de votre société ». Après cette conclusion vous ajouterez une expression du type « Vous trouverez ci-joint mon Curriculum Vitae et je me tiens à votre disposition pour vous rencontrer lors d’un entretien, fixé à votre convenance ». Vous finirez par « Dans cette attente, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, mes salutations les plus respectueuses et non « je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur l’expression de mes salutations distinguées » car on exprime des sentiments mais pas des salutations.

A noter : Ne commettez pas l’erreur classique d’utiliser le conditionnel dans votre lettre de motivation. La plupart des recruteurs l’interprètent comme un manque d’assurance alors qu’ils ont besoin de salariés qui soient sûrs d’eux. Conjuguez vos verbes au présent, éventuellement au futur, ce qui prouvera que vous vous projetez d’ores et déjà dans le poste que vous convoitez.
 

2- Dans le cas d’une candidature spontanée

La candidature spontanée est un exercice difficile. N’ayant aucun appui informatif, vous devrez rassembler les renseignements pertinents sur l’entreprise, le secteur d’activité et le destinataire auquel la candidature sera adressée.

Comme pour la candidature en réponse à une annonce, la candidature spontanée ne doit jamais ressembler à un envoi massif de lettres identiques à des dizaines d’employeurs potentiels. Pour que votre candidature spontanée soit réussie, il va falloir la personnaliser. Encore plus que dans une candidature à une petite annonce, vous devez montrer dès le départ que vous n’avez pas choisi l’entreprise par hasard. C’est pourquoi, il est important de vous renseigner sur l’entité. Quelle personne dirige le service pour lequel vous postulez ? Adressez-vous directement à lui dans votre lettre. Pourquoi voulez-vous travailler là-bas ? Vous pouvez écrire « J'apprécie votre culture d’entreprise » par exemple. Avant de rédiger votre accroche, respectez les mêmes règles que lors d’une candidature à une petite annonce. A savoir, vos coordonnées ainsi que l’objet de votre candidature : « candidature spontanée en qualité de responsable marketing » par exemple.

La candidature spontanée ne répond pas à un plan particulier elle doit simplement être constituée des éléments suivants et répondre aux questions des recruteurs :

1- Pourquoi ce candidat m’écrit-il en particulier ?
2- Que me propose-t-il de concret ?
3- Que va –t-il m’apporter de plus que les autres ?
4- Qu’ai-je appris sur lui ?
5- Ai-je envie de rencontrer ce candidat ?

• Une accroche

Vous pouvez commencer votre lettre en rappelant la compétence-phare de votre CV ou en avançant une piste de réflexion pour résoudre un problème auquel l’entreprise est confrontée. Le ton de votre candidature spontanée doit être direct, dynamique et argumenté. Votre objectif est de faire comprendre au recruteur pourquoi vous le sollicitez notamment dans le cadre d'une candidature spontanée, vous devez immédiatement susciter son intérêt du recruteur.

• Ses compétences

Montrez grâce à cette candidature que vos compétences sont en adéquation avec les activités et les besoins, actuels ou futurs, de la société. Enchaînez sur vos expériences, vos formations ou vos qualités, tout en veillant à ne pas répéter votre CV.

• Les raisons de votre candidature

Expliquez votre choix en détaillant les raisons qui vous poussent à postuler pour cette entreprise. Par la suite, évoquez en quoi leur secteur d’activité représente une passion. Vous devez connaitre, bien davantage que dans une candidature pour une annonce, le groupe, la filiale, le métier que vous souhaitez exercer. Ce qui intéresse les recruteurs c’est de savoir en quoi cette entreprise constitue un tremplin dans votre projet professionnel.

• La proposition d’entretien

Comme dans la rédaction d’une candidature pour une annonce, votre objectif est d’obtenir une entrevue afin de pouvoir développer devant le recruteur des points importants qui pourront appuyer votre candidature. Après avoir renseigné l’entreprise sur vos compétences, votre projet professionnel et les raisons qui vous poussent à candidater, veillez à proposer de manière subtile et adroite une entrevue. Par exemple, vous pouvez écrire « Nous pourrons nous entretenir à votre convenance sur l’objet de ma requête ». Il peut être également très apprécié d’informer le lecteur sur vos disponibilités. En effet vous pouvez dire « Je reste à votre disposition pour un éventuel entretien tous les jours à partir de 19 heures. Vous pouvez également laisser un message sur le répondeur ».

• Après l’envoi de la candidature spontanée

Après avoir proposé à l’entreprise vos services, n’attendez pas que l’employeur vous contacte. Il est conseillé de décrocher votre téléphone pour relancer l’employeur et savoir si votre candidature a intéressé l’entreprise. En effet, cet appel appuiera votre grande motivation et vous permettra de marquer l’esprit de l’employeur. Essayez de décrocher un entretien pour présenter vos compétences. Même si aucun poste n’est à pourvoir pour le moment, ne vous découragez pas. Prochainement l’entreprise aura peut-être des besoins en recrutement après départ d’une personne de l’équipe en place, une démission, un CDD pour remplacer un salarié malade, un congé maternité, de nouveaux projets qui se développent ainsi que d’autres raisons diverses et variées. C’est là que vous intervenez. Si votre candidature est percutante et à retenu sur le moment l’attention du recruteur, il pourra à ces occasions repenser à votre candidature.

Notre conseil : Vous mettre dans la peau du recruteur afin de garder un esprit critique.
 

K- Les erreurs à éviter

Les erreurs commises dans les lettres de motivation sont souvent fréquentes. Il n’est pas facile de se démarquer des autres candidats mais sachez tout de même que faire parvenir une lettre parfaitement rédigée sans erreur et sans faute d’orthographe vous permettra déjà de capter l’attention du recruteur même si votre parcours n’est pas forcément celui qu’il attend. Madame Abot met en lumière ci-après un aperçu des erreurs les plus fréquemment commises ainsi que quelques conseils pour les éviter.

• Après l’envoi de la candidature spontanée

Les lettres longues découragent le lecteur et vous décrivent comme une personne dépourvue d'esprit de synthèse. Les lettres courtes ne font pas professionnelles et seront généralement incomplètes. Vous avez peur de ne pas en mettre assez, de ne pas montrer toutes vos qualités et votre motivation ? Ce n’est pas très grave, vous pourrez développer ces points dans l’entrevue que le recruteur vous proposera. Une lettre de motivation d’une page avec 6 paragraphes denses, sans espace, voire une lettre sur plusieurs pages ça ne donne pas envie. Il ne faut pas oublier que le recruteur à peu de temps et que vous êtes dans une phase de présélection. Selon Pierre-Olivier Landry, directeur des ressources humaines EMEA pour Regus « si la lettre fait plus d'une page, on ne lira que le début ».

Notre conseil : Sélectionnez et synthétisez l’information pertinente afin de mettre en exergue l’essentiel de vos capacités. Vous pouvez développer un ou deux points forts et finir par expliquer au recruteur qu’il pourra en apprendre davantage lors d’une éventuelle rencontre.

• Ne pas se répéter

La lettre de motivation est un complément au Cv capable d’expliquer pourquoi vous êtes le candidat idéal. Si vous vous contentez de répéter les éléments inscrits dans votre curriculum, les recruteurs penseront que vous n’avez aucun esprit de synthèse et aucune dynamique pour convaincre. Si vous postulez par exemple pour un poste de commercial, cela peut s’avérer très embêtant.

• Faire une mise en page bâclée

Si vous tapez votre lettre sur ordinateur, prenez garde aux règles élémentaires de typographie : pas d'espace avant un point ni une virgule, un espace avant et après les deux points. Respecter les marges, conserver la même police tout le long de l’argumentaire et pensez à justifier.

• Les fautes d’orthographe et les erreurs d’inattention

Elles sont rédhibitoires peu importe l’emploi pour lequel vous postulez. Il est vrai que si vous postulez pour un poste qui ne requiert pas de compétences particulières en rédaction, le recruteur sera moins sévère si vous laissez quelques fautes d’orthographe dans votre lettre. Cependant, il est vraiment conseillé de vous faire relire et aider par un membre de votre entourage car laisser des fautes de syntaxe montre votre incapacité à être une personne minutieuse dans votre travail. Les fautes laisseront sous-entendre que vous n’êtes pas une personne motivée par le travail. Aussi, Veillez à ne pas écorcher le nom du recruteur ou celui de l'entreprise. Madame Abot, responsable RH explique qu’il est très fréquent que des candidats écorchent le nom des dirrigeants ou des recruteurs. « Si vous n’êtes même pas capable de recopier correctement un nom de famille, qu’en sera-t-il des autres tâches que vous serez amené à faire ? Non vraiment ce n’est pas acceptable ».
Egalement, vérifiez très précisément si vous n’avez pas oublié de mettre la date de votre lettre à jour. Les recruteurs savent pertinemment qu’ils ne sont pas les seuls que vous avez contacté au cours de l’année,mais est-ce que cela justifie ces erreurs ? Les recruteurs, voient dans ces fautes d’inattention un comportement « je m’en foutiste ». Il est préférable de prendre plus de temps à rédiger sa lettre plutôt que d’en envoyer une bâclée en vous disant qu’elle « passera peut être ».

Notre conseil : Passez un coup de fil pour vérifier l’identité de votre interlocuteur.

• Oublier la formule de politesse, vos coordonnées, votre signature

A la fin d’une lettre d’accompagnement, il est impératif de clôturer votre argumentaire par une formule de politesse. Cela peut paraître vieux-jeu et totalement ringard mais il s’agit d’une règle de base. Il ne faut pas, non plus, tomber dans les termes les plus pompeux qui soient : « l’hommage de mon plus profond respect », « ma grande considération ». Une formule du type « veuillez agréer, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées » estamplement suffisante. Aussi, les candidats oublient d’inscrire leurs coordonnées et de signer la fin de leur lettre. Cela peut être dérangeant si les recruteurs perdent votre Cv où souhaitent-vous rappeler sans avoir à lire votre chemin de vie.

• Le Faire des formules toutes faites

Dans votre lettre ne faites pas l’erreur de copier-coller des formules toutes faites et des généralités qui n’apportent rien d’utile à votre candidature. L’objectif est de toujours donner envie au recruteur de vous proposer une entrevue. C’est seulement grâce à des arguments ciblés et personnalisés que vous arriverez à vos fins. Afin de diversifier votre lettre et montrer qu’elle a été rédigée spécialement pour cette entreprise, vous pouvez mettre des informations la concernant mais attention, montrer que l’on connaît une entreprise ne veut pas dire plagier son site web.

• S’emballer, être arrogant

Il est vrai que l’exercice de la lettre est de prouver que vous êtes le candidat parfaitement adapté et apte à exercer le poste proposé. Cependant, beaucoup de candidats tombent dans le piège de « c'est l'emploi de mes rêves », « je suis totalement motivé pour travailler chez vous ». Vous devez rester modéré, montrer que vous appréciez cette entreprise tout en argumentant pourquoi c’est le cas. Aussi, évitez d’être vantard et arrogant, les recruteurs ne perçoivent pas ce type de candidat comme des personnes fiables et dignes de confiance.

• Mentir

Il est normal que vous vouliez faire la meilleure impression possible et c’est ce qu’il est demandé dans la lettre d’accompagnement. Malgré tout, vous ne devez en aucun cas mentir ! Si le poste requiert une compétence que vous n’avez pas, il est préférable d’omettre cet élément plutôt que de raconter n’importe quoi. Mentir ne fera que retarder le moment ou vous devrez vous expliquer sur le sujet, lors de l’entretien d’embauche généralement.

• Ne pas parler assez de votre projet professionnel

La lettre de motivation est un document qui vous permet d’exposer votre projet professionnel. Ne tombez pas dans le piège de « raconter votre vie », ne vous noyez pas dans toutes sortes d’explications qui justifient votre parcours et vos expériences, montrez que vous allez de l'avant et que vous avez des projets concrets.

• Ne parler que de vous

La lettre de motivation est un exercice d’écriture dans lequel vous devez autant valoriser ce que vous pouvez apporter à l’entreprise que ce que l’entreprise peut vous apporter. Ne soyez pas trop nombriliste et insister sur vos intérêts communs !

• Donner des informations négatives ou dénigrer vos anciens employeurs

Il peut arriver dans vos expériences antérieures que vous ayez été confronté à un ancien employeur incompétent. Licenciement, désaccord ou problèmes divers. Quelle qu’en soit la raison et même si cela est légitime de votre point de vue, s’en prendre à son ancien employeur, que ce soit une personne ou une organisation, est plus que dangereux. Le recruteur ne pourra pas s’empêcher de penser que vous pourrez faire la même chose si vous êtes amené à quitter son entreprise. S’attaquer à autrui, même si cela est légitime, peux laisser penser que vous n’êtes pas en capacité de vous remettre en question ou d’assumer votre part de responsabilité.

Notre conseil : Ne parlez pas de vos échecs et de vos relations compliquées, vous devez être constamment dans la positive attitude afin de vous valoriser.
Pour plus de détails sur les erreurs à éviter sur une lettre de motivation, vous pouvez consulter notre article.
 

L- Comment conclure

« L'art de conclure une lettre de motivation »

Chapeau : La conclusion d'une lettre de motivation joue un rôle clé pour attirer l’œil du recruteur sur votre candidature. C’est la dernière impression que vous laissez, et c'est très souvent ce qu'il retiendra de vous. Il est donc très important de connaître les astuces d'une conclusion efficace. Direct emploi vous donne des conseils essentiels pour finir en beauté votre lettre de motivation et vous distinguer de la concurrence.

1- Montrer que vous êtes le candidat idéal pour le poste

Le candidat doit garder à l'esprit le poste qu'il convoite tout au long de la lettre de motivation. En ce sens sa conclusion doit apporter un nouvel élément de séduction pour le recruteur. Elle doit finir votre processus de persuasion en lui faisant comprendre que vous êtes bien le candidat recherché. C'est la seule partie de la lettre où le rapport de force peut s'inverser dans l'esprit du recruteur ! Il ne faut donc pas hésiter à montrer de manière fine et concise que vos compétences (détaillées au développement) répondent parfaitement aux exigences du poste.

Le Coup d'pouce Direct Emploi : Si le candidat connaît un projet (ou un chiffre clé) de l’entreprise, il peut montrer dans quelles mesures il pourra participer à réaliser les objectifs de la compagnie.

Exemple : « Je connais votre projet concernant XXX et mes compétences en matière de XXX me permettront de m'épanouir à travers sa concrétisation, je pourrais vous développer cet aspect lors d'un entretien que vous voudriez m'accorder ».

Attention : Tachez d’éviter les formules trop excentriques, à défaut d’être original votre candidature paraîtra prétentieuse. Il est préférable au candidat de montrer son originalité par l'approche faite de l'entreprise et de son analyse du poste par rapport à ses compétences.

2- Demande d'entretien et formule de politesse

N'oubliez jamais que l'objectif premier de votre lettre de motivation est l'obtention d'un entretien avec le recruteur. Une conclusion digne de ce nom ne peut exister sans une demande directe d'entretien avec votre interlocuteur. Un oubli pourrait vous coûter un refus catégorique voire une non-réponse de l'entreprise. Une bonne demande d'entretien exige d’être entreprenant vis à vis du recruteur (sans qu'il ne se sente agressé pour autant, un recruteur sait se montrer très susceptible!).

Les formules de politesse bien qu'habituelles et répétitives n'en sont pas moins indispensables. Là aussi un oubli de votre part facilitera le travail du chargé de recrutement. En vous éliminant d'office de la course. En effet elles restent une marque essentielle du respect que vous portez a votre interlocuteur, et maintiennent une distance professionnelle entre vous et l'entreprise.
C'est une tradition donc veillez à l'honorer !

Le Coup d'pouce Direct Emploi : Restez très sobre dans cette partie de la conclusion. Montrer votre envie d'obtenir cet entretien de manière direct en une phrase.

Exemple : « C'est avec plaisir que je vous rencontrerai pour vous convaincre de mes compétences et de ma motivation pour ce poste ».

Attention : Certains candidats se sentant inspirés s'embarquent dans des phrases complexes sans grande utilité, garder les pieds sur terre. A éviter absolument : « Très motivé et déterminé à faire valoir ma candidature, je reste à votre disposition pour vous convaincre du bien-fondé de ma démarche lors d'un entretien et en savoir plus sur votre entreprise ».
 

3- Une conclusion reste une conclusion

Réussir sa conclusion traduit une lettre de motivation réussie, c'est l'assurance de séduire le recruteur. Cependant nombreux sont les candidats qui répètent dans leurs conclusions l'ensemble des éléments du développement, c'est une grande ERREUR !

En effet cela témoigne de deux choses : un manque d'esprit de synthèse et de confiance en soi. Répéter plusieurs fois les mêmes arguments donne au recruteur l'image d'une candidature fragile et à bout d’idées, ne tombez pas dans ce piège.

Soyez lucide, votre conclusion restera dans l'esprit de votre interlocuteur comme votre dernière signature.
 

M- Pourquoi faire corriger sa lettre de motivation sur Internet ?

La lettre de motivation est un élément essentiel de votre dossier de candidature pour obtenir un emploi; si elle est mauvaise ou mal faite, elle dessert votre candidature et donc vous prive potentiellement d’un entretien d’embauche. D’où l’importance d’avoir une lettre de motivation parfaite.

1- Orientez-moi.com : des spécialistes RH corrigent votre lettre de motivation

Faire relire sa lettre est indispensable, quel que soit l’emploi auquel vous postulez. Nombreux sont ceux qui se font relire par un ami, ou un membre de la famille. Mieux que rien, certes, mais malgré tout pas assez efficace pour avoir une lettre de motivation optimale, qui retient l’attention de l’employeur. En effet, un ami pourra corriger les éventuelles fautes d’orthographe, les tournures parfois maladroites…mais il ne s’agira pas de l’analyse d’un expert, contrairement aux personnes qui vous corrigent sur Orientez-moi.com.

En effet, ce site vous propose une correction complète, approfondie et personnalisée de votre lettre de motivation par un consultant RH. L’analyse porte sur la structure, la forme et le fond de votre lettre, le but étant d’avoir une lettre qui respecte les codes traditionnels, tout en vous faisant « sortir du lot », en vous démarquant des dizaines, voire centaines, d’autres candidats.

Exemple : « Je connais votre projet concernant XXX et mes compétences en matière de XXX me permettront de m'épanouir à travers sa concrétisation, je pourrais vous développer cet aspect lors d'un entretien que vous voudriez m'accorder ».

Très simple d’utilisation, la correction orientez-moi.com se compose de plusieurs étapes. D’abord, vous remplissez en ligne un bilan professionnel, afin que l’expert RH connaisse mieux votre profil et donc apporte une analyse plus personnalisée. Cette analyse porte sur le respect des codes, la cohérence du projet professionnel, la motivation, l’identification des besoins de l’entreprise, la mise en valeur de vos forces et qualités pour le poste et l’orthographe.
Vous envoyez votre lettre de motivation rédigée et sous 48 heures vous recevez une série de directives précises qui vous permettent d’améliorer et d’optimiser votre lettre de motivation, selon tous ces critères. Lorsque vous avez corrigé votre lettre en suivant ces conseils, vous pouvez la renvoyer gratuitement pour bénéficier d’une relecture, avant de postuler sereinement aux offres qui vous intéressent.

2- A qui s’adresse la correction de CV sur Internet ?

Bien moins onéreuse que la rédaction complète de sa lettre de motivation sur Internet, la correction de la lettre s’adresse potentiellement à tout le monde. En effet, une lettre de motivation est toujours perfectible. Car il ne s’agit pas juste d’avoir une bonne lettre, bien rédigée et claire, il faut aussi retenir l’attention du lecteur, c’est-à-dire de l’employeur, il faut se démarquer des autres candidats.

Pour cela, l’utilisation de certains mots, de certaines expressions liées au domaine d’activité ou à l’emploi que vous visez est indispensable. Les consultants RH sont les personnes les mieux qualifiées pour pointer le plus précisément possible quelles sont les attentes du recruteur. Le consultant RH saura donner des conseils avisés pour insister sur le fait que votre profil correspond parfaitement au profil recherché et que vous avez quelque chose en plus, par rapport aux autres.

Néanmoins, notons que si vous obtenez de nombreuse réponses à vos candidatures, cela signifie que votre lettre de motivation est efficace et bien faite, auquel cas, sa correction par un spécialiste RH apparaît moins nécessaire.

 

N- L’essentiel à retenir

Afin que vous puissiez retenir les éléments importants pour constituer votre lettre de motivation, Direct Emploi vous propose une fiche récapitulative de l’essentiel à retenir que vous pourrez facilement relire si vous avez un doute dans la rédaction de lettre d’accompagnement.
 

1- Une lettre de motivation doit :

Lettre de motivation doit être

2- Les 3 types de candidatures :

3 types de candidatures

3- Les deux types de plans :

2 types de plan

4- Les 6 erreurs fatales :

6 erreurs fatales

Conclusion

Désormais, la lettre de motivation ne doit avoir pour vous plus aucun secret ! Elle vient compléter votre Cv et mettra en exergue votre compréhension du poste visé, les besoins de l'entreprise, vos atouts et vos qualités en adéquation avec le poste, et enfin votre motivation. En d'autres termes, les raisons pour lesquelles vous postulez ici, dans cette entreprise et pas ailleurs ! Vos qualités et votre parcours professionnel répondent aux critères demandés par l'entreprise. Après lecture de cette partie, vous êtes normalement prêt à faire parvenir au recruteur une candidature cohérente et répondant aux critères de l’entreprise. N’oubliez pas que cette étape du processus de recrutement s’inscrit dans l’objectif de décrocher un entretien. Lorsque vous y serez convié, prenez le temps de lire notre partie sur l’entretien d’embauche afin de valider le parcours du recrutement sans embûche et convenablement. Vous êtes pratiquement au bout du chemin, ne relâchez pas vos efforts et si malgré tous nos conseils, vous ne parvenez pas à décrocher une entrevue, ne vous découragez pas. Même les meilleurs éléments connaissent des difficultés et la persévérance est la seule manière de parvenir à ses fins.